Pour un cavalier débutant, la position en équilibre est souvent difficile à prendre. Mais que cela soit pour enchaîner un parcours d’obstacle, pour soulager votre cheval dans une montée ou pour un galop prolongé, il est essentiel de savoir se mettre en équilibre et y rester. Mais cette position porte bien son nom car le cavalier doit constamment ajuster sa position par rapport aux mouvements et au centre de gravité du cheval.

La bonne position : 7 points clés à vérifier

POINT CLÉ NUMÉRO 1: Réglez vos étriers

A l’obstacle vous devez avoir les étriers un peu plus court que pour un travail sur le plat. Mais pas d’excès ! Il vous faut déterminer votre propre longueur d’étriers dans laquelle vous vous sentirez confortables et stables. Elle peut varier entre le plancher de l’étrier au niveau de la malléole lorsque vous déchaussez, à 2 ou 3 trous au dessus de la malléole. (c’est la petite bosse au niveau de votre cheville)

POINT CLÉ NUMÉRO 2 : Des articulations souples

Nous venons de le voir, le cavalier doit s’adapter aux mouvements du cheval. Pour cela il doit faire fonctionner ses articulations. Je dis souvent à mes cavaliers, imaginez que vous avez des ressorts au niveau des hanches, des genoux et des chevilles. La position en équilibre n’est pas figée, le cavalier s’adapte souplement.

POINT CLÉ NUMÉRO 3 : Les talons descendus

position en equilibre

Les talons de la cavalière sont descendus

Il est nécessaire de mettre tout son poids sur ses pieds en équilibre et de descendre son poids dans les talons. C’est ce qui va vous permettre d’avoir une position stable.

POINT CLÉ NUMÉRO 4 : Genoux ouverts

position en equilibre

Les genoux sont légèrement ouverts. Les mollets sont au contact.

En position en équilibre les genoux ne doivent pas être fermés sur la selle. Ils peuvent bien sûr toucher la selle mais ne doivent pas être verrouillés. C’est une erreur que font beaucoup de cavaliers, ils serrent les genoux, et ont un bas de jambes qui bouge et qui recule. Très souvent d’ailleurs les talons se relèvent. Serrer les genoux va peut-être vous rassurer dans un premier temps mais sachez que si votre cheval pile ou fait une transition brutale, vous risquez de chuter, vos genoux vont faire pivot et vous serez bon pour faire un gâteau ou payer l’apéro aux autres cavaliers 🙂

Donc garder à l’esprit qu’en équilibre ce sont les mollets qui sont au contact du cheval et non les genoux. Si votre bas de jambe recule, c’est certainement que vous verrouilliez vos genoux. Vos jambes doivent rester à la sangle.

POINT CLÉ NUMÉRO 5: Amenez vos épaules très légèrement vers l’avant

position en equilibre

Les épaules de la cavalière s’avancent naturellement

Lorsque vous fléchissez vos genoux et que vous vous rapprochez de la selle, vos épaules vont naturellement vers l’avant. Pensez à garder le dos plat. Ne vous penchez pas excessivement vers l’avant. Certains cavaliers pensent qu’il faut se coucher sur l’encolure du cheval, comme on a l’habitude de le voir sur des photos de planer. (moment où le cheval est au-dessus de l’obstacle). Effectivement pendant le planer votre buste va accompagner le mouvement du cheval mais ce n’est en aucun cas la position de l’abord ou de la réception! Cette position se fera naturellement pendant le planer, n’y pensez pas. Concentrez vous sur vos points clés pour avoir une bonne positon à l’abord et à la réception, le reste se fera tout seul.

POINT CLÉ NUMÉRO 6: Les mains au milieu de l’encolure

position en equilibre

La cavalière avance les mains au milieu de l’encolure, les rênes sont ajustées.

C’est important en équilibre d’avancer vos mains vers le milieu de l’encolure et d’ajustez vos rênes en conséquence. Garder les mains proches du pommeau de la selle va vous empêcher d’avancer correctement votre bassin et va vous faire retomber dans la selle fréquemment.

Pensez aussi à faire fonctionner vos bras, à avoir les articulations des épaules et des coudes souples pour s’adapter au mouvement de balancier d’encolure de votre cheval.

Si vous débuter en équitation, n’hésitez pas à prendre une petite poignée de crins pour vous aider à vous stabiliser. Il vaut mieux vous tenir à la crinière que de vous raccrocher aux rênes et donc à la bouche du cheval au moindre déséquilibre.

POINT CLÉ NUMÉRO 7 : Portez votre regard loin devant

position en equilibre

Le regard de la cavalière se porte au loin

Orienter votre regard va vous aider à vous équilibrer. N’hésitez pas à prendre un point fixe au loin. Essayez de sentir votre cheval, ne le regardez pas. De même si vous regardez l’obstacle, vous risquez de surcharger les épaules de votre cheval. Regardez au loin.

COMMENT PRENDRE UNE BONNE POSITION EN ÉQUILIBRE ?

1/ Mettez-vous d’abord debout sur les étriers

2/ Avancez vos mains au milieu de l’encolure et ajustez vos rênes

3/ Fléchissez les genoux et rapprochez les fesses de la selle

4/ Descendez le poids vers vos talons

5/ Gardez le dos plat et avancez légèrement les épaules

6/ Ouvrez légèrement vos genoux et vérifiez que vos mollets sont au contact

7/ Regardez au loin devant vous

8/ Faites fonctionner vos articulations

 

Pour aller plus loin :

Je vous invite à découvrir mon article sur la ligne d’obstacle

A lire 101 Exercices de saut d’obstacles, Linda L. ALLEN, Dianna R.DENNIS, ed Belin,

Pour lire mon article à propos de ce livre, cliquez-ici

Pour l’acheter, vous pouvez cliquer sur ce lien (c’est un lien affilié) Acheter le livre

Si cet article vous a été utile, partagez-le et n’hésitez pas à témoigner dans les commentaires. Je me fais toujours un plaisir de vous lire !!

Je remercie au passage Julie d’avoir bien voulu joué le jeu des photos ainsi qu’Astrale, la ponette !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •