Mon planning du travail, deuxième quinzaine.

Salut les cavaliers

Alors comme promis on se retrouve pour le carnet de bord vidéo sur le travail de ma jument Belinda.

Pour en savoir plus sur Bélinda, je vous invite à lire cet article : Petit road trip en famille

Transcription texte de la vidéo

Planning : Journal de bord vidéo n°2

Et oui car cela fait maintenant 15 jours que j’ai commencé le travail avec Belinda ! Alors si vous n’avez pas vu cette première séance, je vous conseille d’aller d’abord la voir avant de voir celle-ci pour pouvoir voir la progression de la jument et puis les objectifs que je m’étais fixé. Donc je vous mets le lien juste en dessous de la vidéo!

Voir la première vidéo de travail de Bélinda

Quinze jours positifs pour moi

Alors déjà ce que je peux dire au niveau du travail de Belinda, c’est que ces quinze jours où ont étaient vraiment super positifs. Positifs pour elle et positifs pour moi dans le sens où déjà je suis contente de moi parce que je m’étais fixé de la travailler vraiment plusieurs fois par semaine et j’ai maintenu les séances que j’avais programmé. Je les ai fait comme je l’avais prévu. Donc ça je suis assez contente !

Quinze jours positifs pour elle

Et puis donc je suis super contente aussi de Belinda parce qu’elle a énormément progressé pendant ces quinze jours. Elle a commencé les séances de voltige directement en apprenant vraiment sur le tas avec les voltigeurs. Et ça c’est vraiment super bien passé.

Mon planning de travail

Alors au niveau de mon planning de travail, j’ai travaillé Belinda plusieurs fois dans la semaine.

Le planning du mardi, séance montée

Donc en fait je l’ai travaillé tous les mardis monté, une séance en carrière où je travaillais sur le plat et puis où je travaillais plutôt  l’impulsion, la mise en avant et l’équilibre de la jument. Et à la fin de cette séance j’allai systématiquement en sortie en extérieur. Parce que c’est vrai que Belinda n’aime pas trop le manège. Donc voilà pour que l’exercice reste intéressant pour elle et puis qu’elle ait envie de continuer à travailler, je faisais un petit tour en extérieur ensuite de 15-20 minutes.

Le planning du mercredi, voltige

Alors sinon le mercredi donc elle avait donc une séance de voltige où elle était in situ direct et avec des voltigeurs de niveaux au club 2.

Le planning du jeudi, longues rênes

Alors le jeudi je travaillais plus tôt Belinda en longues rênes. Je vais vous en parler après mais j’avais un problème à la longe. La jument tournait vers moi donc du coup j’ai pu résoudre ce problème grâce aux longues rênes.

Le planning du vendredi, manège et le samedi voltige

Et donc le vendredi je faisais à nouveau une séance montée en manège avec ensuite une sortie à l’extérieur et le samedi elle faisait voltige avec des club 1.

Un gros imprévu

Alors c’est vrai que dans la séance de présentation, je vous avais expliqué qu’en fait Belinda allait faire du club 3 et éventuellement du club 2. Bon en fait voilà, j’ai eu plus de voltigeurs que prévu. Donc là j’ai 20 voltigeurs cette année. Donc c’est plutôt génial !

Et puis on a eu un imprévu. En fait un très gros imprévu à la rentrée : c’est que donc mon cheval de voltige Quantuveu que vous connaissez bien a malheureusement une micro fracture du métacarpien rudimentaire. C’est une blessure au champ. En fait il a tout bêtement tapé dans une souche d’arbre. Donc du coup je n’ai plus de cheval de niveau club 1. Donc en attendant c’est Belinda qui va faire le relais. Et puis je prévois de préparer une autre jument.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Travail à la longe : comment mettre son cheval sur le cercle ?

Donc là je me suis vraiment centrée sur le travail de Belinda cette semaine. Du coup je l’ai mise en club 1. Et puis j’essayerai dans les semaines qui suivent de former une autre jument parce que je sais que la club 1 risque d’être difficile pour Belinda. Après on fera comme on peut et j’essayerai de satisfaire au mieux les voltigeurs.

Bilan des séances montées

planning travail jument

L’impulsion

Alors du coup sûr les séances montées avec Belinda, comme je vous le disais j’ai surtout travaillé son équilibre et son impulsion. Et j’ai essayé de lui donner un petit peu envie d’avancer un peu plus en manège. Puisque je vous expliquais que ce n’était pas son truc. Donc ça s’était plutôt bien. Elle est assez attentive et elle est concentrée sur le travail que je lui demande. Elle le fait  bon gré mal gré parce qu’elle n’est pas toujours très volontaire pour faire les choses dans le manège. Mais n’empêche que c’est relativement positif. Et puis surtout ce qui est bien c’est que c’était mieux en mieux. Du coup elle a été montée quatre fois et voilà c’était de mieux en mieux à chaque fois.

L’équilibre

Alors sinon au niveau de son équilibre, Belinda ce qu’elle adore, c’est galoper la tête en bas à fond en étant penchée dans les virages. Donc ça ça ne va pas du tout être possible pour la voltige. On ne va pas pouvoir avoir du tout ce galop là. Donc là moi ce que j’essaye de faire, c’est monté, essayer de la redresser un petit peu avec mes mains, avec mes jambes, avec mon dos pour qu’elle se soutienne un petit peu dans le galop. Et ça en fait elle n’aime pas du tout ! Elle fait des petites ruades pour me dire “ah c’est pas du tout comme ça que j’aime galoper!” Donc il y a des moments où je la laisse galoper voilà comme elle aime. Et puis des moments où je la tiens un petit peu plus pour essayer qu’elle engage plus des postérieurs et puis qu’elle se tienne plus dans son galop. Voilà petit à petit ça va venir.

Bilan du travail à la longe

Découverte de la voltige

Donc sur le travail à la longe, je ne l’ai pas longée en dehors des cours de voltige parce qu’elle fait déjà donc deux cours de voltige dans la semaine et voilà je pense que c’est déjà assez. Je ne vais pas l’embêter à la re longer à d’autres moments dans le manège. Donc ça a été super positif ! Alors elle laisse bien les voltigeurs aborder. Elle les laisse aller partout sur l’encolure, sur la croupe, faire des figures tête en bas, être debout …ça il y a vraiment aucun souci. On a même fait des libres où les enfants étaient deux par deux sur elle et puis vraiment ça lui pose mais alors aucun souci !

Le plaisir en voltige

Et même mieux que ça en fait elle trouve de l’intérêt au travail à la longe. Parce que c’est vrai que quand je l’avais longée toute seule, elle était là, elle tournait en rond et puis l’air de dire “On fait quoi maintenant ?”. En fait d’avoir des voltigeurs qui abordent, qui montent, qui descendent …On part au trot, on repasse au pas… Elle trouve vraiment de l’intérêt !

On a beaucoup travaillé nos imposés au trot parce que, je vais vous le dire aprè,s c’est que pour l’instant, je n’ai pas encore le galop à la longe. Elle connaît déjà les imposés et du coup elle garde son trot tout le temps où les voltigeurs font leur imposés. Donc ça c’est plutôt super!

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Exercice à la longe : La spirale

Mon problème: la main gauche

Après j’ai un souci à main gauche. A main gauche, elle tourne face à moi tout le temps. Et puis elle est super forte ! J’ai beau me placer derrière au niveau des hanches et tout d’un coup “tac” elle tourne et me fait face ! Alors elle ne le fait pas main droite. Au départ je me suis dit que c’était peut-être une question de souplesse et tout ça …Et en fait monté je trouve complètement le contraire. Je la trouve beaucoup plus raide à droite et beaucoup plus souple à gauche donc je ne sais pas trop pourquoi est-ce qu’elle ne veut pas longer à main gauche.

Donc du coup pour les cours de voltige, pour vraiment qu’elle prenne du plaisir à faire ses premiers cours, je ne l’ai pas embêté et je l’ai longé à droite la majeure partie de la séance. Et puis en fin de séance je la mettais un petit peu à gauche. Elle tourne et fait face de moins en moins, c’est en train de venir.

Deuxième problème: le galop

Voilà donc sinon comme je vous le disais, je n’ai pas encore le galop à la longe. Je ne l’ai pas trop embêté là-dessus parce que je sais que ça va être vraiment le point difficile. Je voulais vraiment que ce soit agréable pour elle ses premières séances de voltige. J’ai vraiment centré sur le pas et sur le trot.

Et enfin sur mon travail en longues rênes, ça, c’était carrément génial ! Parce que j’ai pu résoudre mon problème de jument qui tourne vu que j’avais ma rêne extérieure pour la tenir. Et donc là j’ai travaillé essentiellement sur la piste. Pareil : le mouvement en avant, rectitude, équilibre et puis j’ai alterné des cercles et des huit de chiffres au pas et également au trot.

Et vous, où en êtes-vous ?

Donc voilà un petit peu où est-ce que j’en suis au bout de quinze jours… Et vous vous en êtes où ? J’espère vraiment que certains d’entre vous ont profité de l’occasion pour se mettre aussi à travailler leur cheval pour qu’on puisse travailler en même temps. Si c’est le cas j’aimerais vraiment beaucoup avoir vos expériences, vos retours d’expérience dans les commentaires.

Planning, la suite du programme

Le programme pour dans quinze jours c’est bien sûr de réussir à la mettre au galop et puis de réussir à la travailler aux deux mains de façon beaucoup plus fluide. Surtout que les voltigeurs préfèrent main gauche. En même temps ça les fait travailler à main droite ! Mais c’est vrai que tous nos libres vont être à main gauche, donc il faut qu’elle puisse se mettre bien à main gauche.

Envie d’aller plus loin ?

Je vous dis à dans quinze jours pour un nouveau journal de bord vidéo et puis en attendant si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger mon livre “travail à pied 10 exercices pour devenir complices” gratuitement en cliquant sur le lien juste en dessous de la vidéo ! Allez A dada mon dadou !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •