Zoom sur l’obstacle.

Aujourd’hui nous allons parler de l’équilibre et des bienfaits de la ligne d’obstacle.

La ligne d’obstacle est un exercice qui va à la fois agir sur l’équilibre du cavalier et sur l’équilibre du cheval.

Nous allons aujourd’hui nous concentrer sur le cheval.

NB :Les distances données sur ce tuto correspondent à un poney D ou un petit cheval ( 1m50 ), adaptez les distances si vous travaillez un poney plus petit ou un cheval plus grand.

Pourquoi utiliser la ligne d’obstacle ?

Très souvent, les jeunes ou les chevaux inexpérimentés ont un équilibre sur les épaules, ce qui pose des problèmes sur les 3 phases de sauts :

  • A l’abord, le cheval arrive sur un galop plutôt plat, avec beaucoup de poids sur les antérieurs, il ne peut pas transférer son poids sur les postérieurs et donc n’a pas une bonne poussée.
  • Sur le planer, le cheval ne monte pas ses épaules, il fait un saut très près de la barre, voire la touche.
  • A la réception, le cheval est incapable de se rééquilibrer sur les postérieurs, il fait très souvent une transition descendante, et en tout cas, n’est pas en mesure d’enchaîner un autre obstacle.

Si vous présentez un dispositif de 3 obstacles sur une ligne ( ou 4 si vous avez de la place), votre cheval va devoir se « caler » petit à petit dans le dispositif et n’ayant que très peu de foulées entre chaque obstacle, il va petit à petit transférer son poids sur les postérieurs, sans pour autant avoir une grande action du cavalier.

C’est vraiment, à mon sens, l’intérêt de cet exercice, c’est que le dispositif va amener le cheval à réajuster son équilibre de lui-même.

Mais attention, il ne s’agit pas de mettre les obstacles n’importe comment. Il va vraiment falloir que ce dispositif soit progressif, histoire de ne pas « planter » le cheval.

ASTUCE : il serait bon pour cet exercice de vous faire accompagner, pour avoir un regard extérieur, et surtout pour ne  pas avoir à monter et descendre de votre cheval, chaque fois qu’il touche une barre ou chaque fois que vous voulez changer le dispositif.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  [Mon défi] Sem 6: Zoom sur une reprise de dressage

Installation du dispositif

1/ quel que soit le niveau de votre cheval, je vous conseille TOUJOURS d’ installer votre dispositif en barres au sol. Cela permet de préserver votre cheval si, et ça peut arriver à tout le monde, vous avez fait une erreur dans le comptage de vos foulées. Cela permet aussi à votre cheval de se familiariser tranquillement avec l’exercice.

2/ Une fois que vous avez bien calé votre cheval, et que le dispositif correspond à ses foulées, vous allez pouvoir la monter progressivement. Installez d’abord en croisillons le dernier obstacle. Après quelques passages, installez le deuxième obstacle et ensuite le premier. De cette façon vous ne prenez pas votre cheval de surprise. Il est tranquille et à le temps de voir ce que l’on attend de lui.

3/ Si vous le souhaitez, vous pouvez monter les barres avec des verticaux, disons à 50 ou 60 cm. Cela ne sert à rien dans un premier temps de faire plus. L’objectif de cette séance n’étant pas de sauter haut, mais de sauter bien !

QUE FAIRE SI …..,

  • Si votre cheval a tendance à accélérer devant les obstacles, il n’aura plus la place pour faire ses trois foulées correctement. Dans ce cas, installez une barre de réglage à 2 m 20 du premier obstacle, abordez au trot et laissez ensuite votre cheval prendre le galop de lui-même à la réception du premier obstacle.
  • Si votre cheval pile devant un des obstacles, c’est certainement que la distance entre vos obstacles ne correspond pas aux foulées de votre cheval, ou alors que vous avez brûlé des étapes. Dans ce cas, revenez aux barres au sol, jusqu’à ce que vous ayez trouvé la bonne distance entre les obstacles.
  • S’il essaye à tout prix de sortir de la ligne, vous pouvez l’oreiller avec des barres sur les côtés.
  • S’il refuse le premier obstacle, c’est que votre abord n’est pas correct. Installez-vous un petit plot dans le tournant avant la ligne pour être sûre de ne pas couper le tournant et pour que votre cheval ait le temps de voir la ligne et de se préparer.

ASTUCE :

  • attention, plus vous montez les barres, plus il faudra mettre de la distance entre les obstacles.
  • Pensez à travailler votre cheval aux deux mains, et du coup à changer votre barre d’appel de côté.
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Qu'avez-vous ressenti ?

Voilà, j’espère que ce petit tuto vous aidera à améliorer l’équilibre de votre Dadou !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •