Travail du cheval : Comment garder la motivation ?

Comment garder la motivation pour le travail quotidien de son cheval ?

Si vous suivez régulièrement le blog A dada mon Dadou, vous savez qu’en plus de vous donner des conseils techniques sur le travail des chevaux, j’aime aussi parler des questions de développement personnel du cavalier.  Un jour que je parlais de motivation, j’ai eu un commentaire d’un lecteur qui m’a laissé perplexe : “Si tu as besoin de motivation pour travailler ton cheval, change de métier !” Ah ben mince alors ! Après près de 15 ans comme monitrice d’équitation, j’ai trouvé la remarque un peu dure ! Je pense que cette personne devait être cavalière mais n’avait jamais travaillé un cheval sur la durée. Car oui, monter à cheval pour son plaisir est quelque chose de très enthousiasmant mais travailler un cheval, jeune qui plus est, seul,  régulièrement, avec tous les hauts et les bas que toute progression implique, ça demande de la motivation !

motivation équitation travail de son cheval

Au fil du blog et des commentaires, je me suis rendue compte que beaucoup de personnes confondent “monter un cheval” et “travailler un cheval”. Si bien que quand quand ils passent “de l’autre côté” et deviennent propriétaires, ils ne comprennent pas pourquoi ils ont tant de mal à se motiver, culpabilise et souvent décrochent.

Je vous propose dans cet article mes conseils pour garder la motivation lors du travail de votre cheval.

Pourquoi je manque de motivation lors du travail quotidien de mon cheval ?

Eh bien déjà, parce que nous sommes humains …et qu’une des choses la plus largement répandue parmi nous, c’est la procrastination !

Et souvent on procrastine sans même s’en rendre compte ! C’est ce qu’on appelle la procrastination intelligente. Par exemple, et vous cocherez la case si vous vous reconnaissez dans une de ses situations :

  • Parce qu’il nous manque du matériel, pile pour ce qu’on voulait travailler aujourd’hui … Du coup, on est plutôt tenté de faire les magasins ! (Bon pour cette case là, je m’en sors plutôt pas mal car s’il y a une chose que je déteste faire, c’est bien faire du shopping, même pour mes affaires d’équitation ! Et ça va plutôt bien avec le mode de sobriété et de minimaliste que j’ai choisi de vivre 😉 J’en profite d’ailleurs pour vous dire que je vais bientôt publier un article sur l’équitation et le zéro déchet si ça vous dis !)
  • On n’a pas eu le temps de discuter avec son moniteur d’un  problème rencontré et donc de l’exercice à faire … et du coup on ne sait pas quoi travailler, donc on ne travaille pas !
  • Ou encore tous les problèmes de procrastination que vous connaissez bien : il pleut, j’ai du travail, il fait trop froid, les enfants sont malades …
manque de motivation procrastination
Bref, pas motivée quoi !

Comment garder la motivation du travail quand la progression de notre cheval est lente ?

Si on avait une baguette magique, notre cheval passerait notre cheval de : jeune, non musclé, pas respectueux, pas endurant, un peu trop gros, trop peureux, nerveux…à : calme, musclé endurant, gentil, respectueux, autonome, souple comme par enchantement.

le cheval n'est pas toujours motivé au travail

Alors, ça va arriver, ne me faites pas dire que ce que je n’ai pas dit. Mais ça va prendre du temps, des semaines, des mois voire des années. Tout comme vous, votre cheval va progresser lentement. Son corps, son mental et sa confiance vont petit à petit se transformer, grâce à vos exercices à votre régularité et à votre patience. (Si vous voulez en savoir plus sur les processus d’apprentissage et la progression du cavalier, je vous invite à lire cet article : Equitation, 7 conseils pour booster votre progression)

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  La mise en selle, c'est chiant !

Que se passe-t-il en général quand on travaille son cheval ?

Eh bien au début, on est super motivés, on est super pressés. On a le plein de motivation. Le travail de notre cheval commence. Mais toutes les séances ne se passent pas exactement comme on les avaient imaginées. On rencontre un premier problème (Par exemple, mon cheval a du mal à quitter les copains au paddock, ou il a peur des vaches en extérieur, ou bien encore il part en ruade dans la carrière…) On peut aussi se faire peur, ou même se sentir seule … Et les choses se détériorent ainsi petit à petit. Ce qui fait que le moindre petit élément extérieur, genre il pleut comme vache qui pisse comme on dit par “cheu” nous, suffit à mettre fin à notre motivation déjà bien entamées.

Alors qu’est ce qu’on fait pour garder la motivation et continuer le travail de notre cheval ?

1. Ne pas culpabiliser !

En premier lieu, il est important de vous rassurez et vous dire que c’est normal de ne pas être motivée tous les jours. Et gardez à l’esprit que c’est la même chose pour votre Dadou. Il y a des jours où lui aussi ne sera pas hyper motivé à enchaîner votre parcours d’obstacle. Ces jours-là, essayer d’aller quand même avec votre cheval et de faire quelque chose qui vous change de votre routine. Cela peut être un pansage complet, ou une sortie “broutage” en main, du travail à pied ou bien encore en liberté ! Faites quelques chose qui renforce le lien avec votre Dadou et vous en ressortiez boostée.

pansage cheval
Faire une activité qui nous motive et renforce le lien avec Dadou

2. S’organiser pour rester motivé

Calez dans votre emploi du temps des créneaux raisonnables que vous allez vraiment pouvoir tenir. Inutile de se dire que vous travaillerez tous les jours entre 8h et 9h le matin si votre emploi du temps ne le permet pas. Mieux vaut ne choisir que deux créneaux dans la semaine que vous êtes sûre de pouvoir tenir.

3. S’entourer

Ne restez pas seule. Il n’y a rien de pire que de devoir se motiver seule. Pour cela, je vous conseille de trouver “une copine de cheval”. Une personne qui a aussi un cheval et que vous pourriez retrouvez une à deux fois par semaine pour se faire des séances ou des balades ensemble.

4. S’engager publiquement

Vous pouvez aussi vous engager publiquement. C’est-à-dire de vous engager auprès de votre entourage sur des objectifs concrets. “Chéri, cette année, mon objectif est de faire une reprise de dressage club 1 préliminaire avec mon Dadou”. Et vous pourrez ainsi compter sur votre moitié pour vous rappeler en heure et en temps que ça fait un petit moment que vous ne travaillez plus !

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Matelotage : les 8 nœuds qui vous sauveront la vie
motivation travail cheval

5. Prendre des cours avec un pro

Je vous engage aussi à prendre régulièrement des cours avec un moniteur ou un cavalier expérimenté. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas prendre des cours chaque semaine, cela peut être intéressant de quand même réserver une séance par mois avec un pro. Il pourra vous aiguiller sur les choses à travailler et vous offrir ce regard extérieur qui nous manque tant quand nous travaillons seule.

6. Se donner des objectifs à court terme.

Si on reprend l’exemple du point numéro 3, posez vous la question de qu’est ce que vous avez besoin de savoir faire pour effectuer une reprise de dressage club 1  préliminaire et déclinez cet objectif final en plein de compétences, et donc de séances. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter cet article : Séance d’équitation efficace, ma méthode

Et pensez aussi à préparer votre séance : Vous saurez quoi faire et comment, ce qui vous motivera à coup sûr. Exercices à cheval, à vos fiches

5.Tenir un cahier de suivi

cahier de suivi du travail du cheval redonne de la motivation
Le cahier de suivi, la clef de la motivation

Mon cinquième conseil est de tenir un cahier de suivi. Quand on progresse, on oubli souvent à quel niveau on était avant … D’avoir un petit cahier, en plus de noter vos objectifs de séance, va vous permettre de réellement mesurer vos progrès. Et le jour où vous avez un petit coup de pompes, relisez les pages datant de quelques semaines plus tôt et vous serez surprise ( et reboostée) de vos progrès.

6. Posez-vous des questions

Et enfin, n’hésitez pas à vous poser des questions. Lisez des livres, sortez sur des manifestations équestres, lisez des blogs, regardez des vidéos…Interrogez-vous sur votre pratique et prenez du recul. Il m’arrive régulièrement au travers du blog de coacher des cavaliers de tous niveaux et de toutes disciplines, donc si vous n’avez pas de coach près de chez vous, n’hésitez pas à me contacter, via cette page Coaching

Voilà, j’espère que ces conseils vous permettront de continuez votre route avec votre Dadou et de toujours continuer à progresser ensemble et à mieux se connaître. Cette route est parfois semée d’embûches. Mais je vous assure, pour avoir débourré et travaillé la quasi totalité de ma cavalerie, le chemin en vaut la peine !

Et vous, rencontrez-vous ces problèmes de motivation ? Est-ce que vous procrastinez ? Quel est votre objectif avec votre cheval ? Partagez moi votre expérience dans les commentaires.

motivation cavalier travail cheval équitation

Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest et partagez le avec vos amis !

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

5 Commentaires

  1. Crystal Jordan Coudray

    J’aime toujours beaucoup vos textes. Franchement, je ne peux pas lire vos vidéos. Pour plein de raisons, la première est que je lis régulièrement vos pages sur mon temps avec mes élèves (lorsqu’ils doivent travailler sans moi, bien sûr…) et que c’est impossible de regarder une vidéo à ce moment-là.
    Merci de vos partages.

    Réponse
    • Aurélie A dada mon Dadou

      Bonjour Crystal et merci de votre compliment ! Petite astuce : je sous titre toutes mes vidéos, du coup vous pouvez les regarder avec vos élèves, il vous suffit juste de couper le son 😉

      Réponse
  2. delphine

    Merci Aurélie pour cet article très pertinent qui rappelle la différence entre monter à cheval et travailler son cheval en étant responsable, c’est tellement différent. J’ai sourit lorsque j’ai lu qu’il fallait du temps pour obtenir des choses. Je l’avais un peu oublié ces derniers temps avec l’un de mes protégés. Ma frustration s’est déjà transformée en nouvelle motivation pour la suite de nos aventures !

    Réponse
    • Aurélie A dada mon Dadou

      Super Delphine ! Je suis contente de vous avoir redonner de la motivation ! Tenez moi au courant de vos progrès !

      Réponse
  3. virginie binet

    Bonjour Aurélie. Avant tout je tient à vous remercier de ce que vous partagez sur votre blog et sur YouTube. Je m’appel Virginie, j’ai commencer l’équitation à mes 7 ans (j’ai 38 ans à ce jour), j’ai deux chevaux (Relampago 18 ans entier PRE que j’ai depuis 11 ans) et (Malloue très prochainement 5 ans hongre PS que j’ai depuis 1 an et demi). J’ai eu Relampago via une cavalière qui l’avait en pension dans un club et Ducoup je suis rester dans ce club à mon tour afin d’être encadrer avec lui car il venait d’Espagne et était très anxieux et en guerre envers l’humain (tout ça est passer avec le temps et beaucoup de travail sur nous deux) et aussi pour travailler sur moi entant qu’heureuse propriétaire . Depuis j’ai du partir de ce club faute de budget et à été (depuis ce jour) dans 3 pensions différente (pension propriétaire sans moniteur) et depuis la motivation ce fait de plus en plus rare, car effectivement travailler son cheval demande du temps et de la préparation et maintenant que j’en ai deux (Relampago suite à des soucis de santé est en pré-retraite) c’est difficile de trouver les bon plan de travail sans perdre ma complicité avec mes deux amours. alors je culpabilise de pas aller voir mes chevaux, je sais pas quoi faire avec l’un et l’autre arriver sur place et comme mais chevaux sont chez l’habitant cette année (ancien cavalier pro et plusieurs fois médailler olympique) j’ai peur du jugement car ne se le cachons pas, l’EGO est un ennemi redoutable quand on à pas confiance en soit, En plus de ça c’est un vieux monsieur de la vielle école et même s’il ce décrit comme bon pédagogue, il hurle en m’expliquant les chose quand je comprend pas et demande de me taire (même si je comprend toujours pas) bref sa me stress, me crispe et me dégoute de l’équitation bref ma motivation est mise à rude épreuve. Ducoup j’arrête de prendre des cours avec lui pour l’instant et me retrouvant de nouveau seule bah je manque de confiance en moi pour faire évoluer mon jeune et je manque d’idée pour entretenir mon plus vieux (que je monte encore mais très peu car il est bourré de Mélanome (depuis que je l’ai) au partie intimes et sa à pris des proportion énormes avec le temps) (je le soigne constamment, il est suivi par ma vétérinaire quand sa deviens délicat, il mange bien, a le moral et vie en troupeau et tout ce passe bien) tout ça pour dire que je travail que au pas maintenant alors que sa été un excellent cheval d’école pour moi et m’a appris énormément sur le dressage classique et ibérique auxquels on à fait pas mal de concours club et amateur dans ce domaine uniquement. Ducoup sa fait plus de 10 ans que je ne saute plus et à mon âge, la chute fait très peur car la souplesse n’est plus trop présente surtout que pour des raison de santé je suis passer de 55kg à 90 en 11 ans. je m’excuse pour ce lonnnnng témoignage mais avez vous des conseils supplémentaires à m’apporter sur comment retrouver ma motivation et ma passion d’entant et ainsi faire le bonheur de mes loulous. Merci pour votre temps.

    Réponse

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.