Réussir sa première balade à cheval : Guide étape par étape

Saviez-vous que pour 90 % des cavaliers, la première balade à cheval reste gravée comme l’un des moments phares de leur aventure équestre ? Pour moi, c’était magique : un galop mémorable sur la plage avec un poney gris étincelant ! Aborder une première sortie avec votre Dadou, c’est semblable à un premier rendez-vous amoureux. C’est ce moment clé qui pose les fondations de votre relation.

Si vous lisez ces lignes, c’est probablement que vous envisagez de franchir ce grand pas. Je parie que vous rêvez d’une balade sans accroc, d’une harmonie parfaite entre vous et votre monture.

Grâce à 20 ans de randonnée en autonomie avec mes chevaux, dans cet article détaillé, je vais partager avec vous tout ce que j’ai appris : sur les préparatifs, comment créer cette alchimie avec votre Dadou ? Comment anticiper et gérer les petits tracas sur le chemin ? Et comment s’assurer que votre cheval se sente au top avant, pendant et après cette grande aventure. Alors, prêt(e) à plonger dans les secrets de la première balade à cheval réussie ? C’est parti !

Comprendre l’importance de la première balade à cheval

La première balade à cheval est une étape cruciale, tant pour le cavalier que pour le cheval. C’est une expérience qui scelle la confiance, confronte les appréhensions et introduit Dadou à un monde inconnu.

Pormenades à cheval de cavaliers dans un chemin de campagne
La première balade à cheval est une étape cruciale, tant pour le cavalier que pour le cheval -Photo Photo de Andrey Petkov sur Pexels

La première impression : clé de la confiance entre le cavalier et Dadou

Saviez-vous que les chevaux ont une excellente mémoire ? Ils se rappellent des bons moments tout comme des mauvais. C’est pourquoi pour un jeune cheval ou un nouveau compagnon, il est primordial que cette première sortie se déroule sans accroc. Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous conseille de planifier une balade courte et de bien préparer votre itinéraire. (mais ne vous inquiétez pas, on va détailler tout ça ensuite !) Assurez-vous que votre niveau technique soit suffisant et que votre Dadou réponde bien à vos aides avant de vous lancer. Si vous sentez que les bases ne sont pas bien établies, ne prenez pas de risque ! Mieux vaut peut-être encore retravailler les bases dans un endroit sécurisé, comme le manège ou la carrière. D’autant que la première promenade est souvent synonyme de stress, tant pour le cavalier que pour le cheval.

Les enjeux pour le cavalier : dépasser ses appréhensions

C’est normal pour le cavalier d’être un peu stressé par cette première sortie. Mais pour autant, il va être important de gérer ce stress avant d’aller chercher votre Dadou au pré. Parce que vous le savez, les chevaux sont un peu comme des “éponges” … Et si vous êtes tendu, votre cheval risque de se caler sur votre état émotionnel. Vous allez me dire, plus facile à dire qu’à faire ! Mais il existe des exercices simples à faire avant de monter qui peuvent vous aider à gérer votre stress ou votre peur, comme des exercices de respiration. Pour en savoir plus, je vous conseille cet article : ici

Les enjeux pour Dadou : découverte d’un nouvel environnement

Pour votre cheval, cette première sortie sera aussi riche en émotions. Et c’est normal car cette première sortie représente un monde nouveau pour votre Dadou. Il y aura beaucoup de choses à voir, à sentir, à entendre … Donc avant votre première sortie, il sera important de mettre en place des exercices de désensibilisation pour habituer votre cheval à rester zen dans la nouveauté.

 Préparatifs avant la première balade à cheval

Se préparer pour une première balade à cheval, c’est un peu comme se préparer pour un rendez-vous important : on veut être sûr de ne rien oublier, de tout bien faire et surtout de passer un bon moment. C’est un mix d’excitation et de responsabilité ! D’abord, on s’assure que notre Dadou est dans les meilleures conditions. Ensuite on vérifie notre équipement, puis on choisit le meilleur itinéraire. Et, bien sûr, on prend le temps de vraiment connaître notre cheval. Allez, prenons un moment pour passer en revue ces étapes clés afin de garantir une sortie mémorable et sécurisée.

Préparer son Dadou en amont pour la sécurité

Avant votre première promenade à cheval, pensez à travailler votre cheval en amont, dans une carrière ou un manège
Un entraînement en amont vous assure d’avoir un cheval prêt pour partir en promenade. Photo par Tatiana Twinslol sur Pexels.

Assurer la sécurité pendant la balade commence bien avant la sortie. Un entraînement en amont assure que Dadou est prêt et apte pour l’aventure.

On l’a dit plus haut, pour assurer votre sécurité, celle de votre cheval et celle des autres usagers de la route ou des chemins, il est crucial que votre cheval ait une bonne réponse à vos aides. J’ai l’habitude de dire aux cavaliers que pour pouvoir sortir en extérieur sereinement, il faut être capable d’arrêter son cheval en moins de 4 foulées, même si vous êtes au galop ! Donc préparer son cheval, cela veut dire structurer son apprentissage en amont dans un endroit sécurisé type carrière ou manège. Vous allez éduquer votre cheval à répondre à vos aides de direction, à faire de bonnes transitions, à améliorer son équilibre.

Également, pour sortir en extérieur en toute sécurité, il va falloir proposer à votre cheval des exercices de désensibilisation. L’idée des exercices de désensibilisation, c’est d’apprendre à votre cheval à bien réagir et à rester calme face à la nouveauté. Et à vous faire confiance.

Choisir le bon équipement pour le cavalier et le cheval

Bien sûr, il va falloir aussi avoir un bon matériel, adapté aux sorties en extérieur. Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille de télécharger mon ebook gratuit “En selle vers l’aventure : guide pratique pour des promenades à cheval réussies”. Vous y trouverez tout un chapitre sur l’équipement. Mais pour résumer, voici l’essentiel de ce que vous devez avoir : une selle confortable pour vous et votre cheval, qui n’avance pas et ne recule pas quand il y a du dénivelé, un filet simple, ou un side pull, en gardant bien sur la tête de votre cheval le licol et la longe pour pouvoir l’attacher rapidement et le mettre en sécurité en cas de problèmes.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Que faire si mon cheval coupe le cercle en travail à la longe ?

Il va être également important que votre cheval soit bien dans ses sabots, sur les différents types de sol que vous allez rencontrer. Donc si votre cheval est ferré, veillez à ce que les fers soient en bon état et bien adaptés à son pied. Et si votre cheval est pied nu, pensez à l’équiper d’hipposandales

Enfin, ayez toujours avec vous un téléphone portable pour prévenir les secours.

Repérer le parcours à l’avance : terrains, durée et difficultés

On en parlait tout à l’heure, pour votre première sortie, je vous conseille de partir sur une promenade courte et de bien préparer votre itinéraire. L’idée est que la promenade se passe bien. Donc évitez tous les endroits qui peuvent effrayer votre cheval, comme de grosses traversées de route ou les voies de chemin de fer. Evitez également de passer à côté d’un élevage de cochons (oui les dadous sont souvent effrayés par le bruit et l’odeur des porcheries). Ou encore de passer à côté d’une école (là, ce n’est pas l’odeur mais plutôt le bruit et les ballons de foot qui volent dans la cour 🙂 

Et si vous n’êtes pas encore vraiment rassuré, n’oubliez pas que vous pouvez aussi faire vos premières sorties à pied si votre cheval est respectueux.

Se familiariser avec son Dadou : connaître ses réactions et son tempérament

Enfin, il va de soi qu’avant de faire votre première sortie, il va être important de passer du temps avec votre cheval, sur des temps de travail monté, mais aussi sur des temps informels. C’est dans les moments de pansage, de gratouilles ou d’observation au pré qu’on apprend beaucoup sur les réactions et le tempérament de notre cheval.

La communication, pilier de votre première balade

Les bases de la communication avec Dadou : rênes, voix et posture

La communication est la clé pour guider le Dadou et réagir rapidement aux imprévus. Lors de vos séances en manège ou en carrière, vous perfectionnerez non seulement votre technique, mais surtout, votre communication avec votre cheval. C’est essentiel! Avec le temps, vous allez développer une réelle connexion, et pourrez lui donner des directives avec votre posture ou votre voix. Incroyablement, les chevaux sont si sensibles à notre langage corporel que parfois, en pensant simplement « je vais partir au trot après le virage », ils le ressentent. Avant même que vous ne raccourcissiez vos rênes ou utilisiez vos jambes, votre Dadou pourrait déjà être au trot! C’est cette finesse dans la communication qui crée un véritable couple cavalier-cheval et qui vous garantit de merveilleuses balades en extérieur.

Anticiper et réagir aux signaux du cheval

Un des toutes premières promenade à cheval avec mon jeune Hawai
Anticiper et comprendre les signaux d’un cheval est primordial, comme ici mon jeune Hawai en promenade – Photo A dada mon dadou

La capacité à comprendre les signaux du cheval est primordiale pour anticiper ses réactions et adapter votre conduite. Mais si le cheval est souvent très réactif aux émotions et au langage corporel de son cavalier, il est essentiel de se rappeler que pendant des moments de stress, comme une première balade, le cavalier est parfois trop concentré sur ses propres émotions plutôt que sur son cheval. D’où l’importance d’anticiper et de réagir aux signaux de votre cheval. Que ce soit sa tension, son envie de galoper ou sa fatigue lors d’une montée, l’écoute est cruciale. Les éléments extérieurs peuvent souvent constituer un défi lors des balades.

Malheureusement, la peur du cheval est parfois causée par le comportement du cavalier lui-même. Imaginons que le cavalier voit un tracteur au loin. Il anticipe la peur de son cheval, et son stress transparaît dans ses gestes et sa voix. (voix saccadée quasi à bout de souffle “n’aies pas peur, n’aies pas peur, c’est rien”) Et, face à cette anxiété, le cheval commence effectivement à craindre le tracteur. En réalité, c’est le comportement du cavalier qui a suscité cette peur chez le cheval. D’où l’importance de vraiment être à l’écoute de son Dadou, d’intervenir si nécessaire, mais surtout, de ne pas être la cause de ses inquiétudes.

Assurer le bien-être du cheval pendant et après la balade

Adapter la balade au niveau et à la condition physique de Dadou

Afin d’assurer le bien-être de votre cheval, il est primordial d’adapter la sortie à son niveau et sa condition physique. Un Dadou épanoui est un Dadou sans douleur. Le temps de promenade ainsi que l’itinéraire doivent être ajustés à l’âge et à l’expérience du cheval. À titre indicatif, sur un cheval de taille moyenne, la vitesse d’une balade sans gros dénivelé se situe en moyenne à 7 km/h. Pour une première sortie avec un jeune cheval d’environ 40 minutes, préférez un itinéraire de 4,5 km.

Et gardez à l’esprit que pour un jeune Dadou, même si les montées sont éprouvantes, les descentes le sont davantage car il doit apprendre à s’équilibrer avec un cavalier. Ainsi, pour un parcours avec du dénivelé, visez plutôt 3 km. Durant la sortie, surveillez la respiration de votre cheval et commencez toujours par une distance de 500m à 1km au pas pour l’échauffement. Pour ma part, j’opte souvent pour une marche à pied sur ce premier kilomètre, ce qui me permet aussi de m’échauffer. Alternez ensuite avec du trot et du galop. Au retour, laissez votre cheval marcher au pas, rênes longues. Idéalement, il ne devrait plus être en sueur à son retour à l’écurie.

Proposer une séance « cool » post-balade pour le bien-être du cheval

cheval à la longe
Une séance de détente, comme une séance à la longe peut aider votre cheval à éviter les courbatures liées à votre promenade – Photo avec Houston, A dada mon dadou

Le repos après l’effort est tout aussi crucial. La journée suivant une balade peut révéler des courbatures chez votre cheval, surtout après une sortie prolongée. Il est recommandé d’offrir à votre Dadou une séance détente, comme une séance à la longe, pour évacuer l’acide lactique accumulé dans ses muscles. Cette séance aide non seulement à le détendre, mais évite également qu’il reste inactif, même s’il est hébergé au pré. Cette attention garantit le bien-être continu de votre fidèle compagnon.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Echauffement du cheval : 7 erreurs à ne pas commettre

Gérer les imprévus lors de la première sortie

Lors de vos premières sorties avec votre Dadou, l’inattendu peut surgir à tout moment. C’est justement ce goût pour l’aventure qui rend chaque sortie en extérieur si spéciale. Les chevaux, tout comme les cavaliers, apprennent et s’adaptent à chaque nouvelle expérience. Que vous soyez confronté à un cheval réticent à quitter son troupeau, un cheval effrayé par chaque petite chose ou un Dadou plein d’énergie, votre patience, votre compréhension et votre capacité à gérer la situation définiront l’issue de votre balade.

Les obstacles courants et comment les surmonter

Lors de vos sorties, vous rencontrerez probablement plusieurs défis courants :

  • Le cheval qui ne veut pas partir : Si votre Dadou hennit et essaie de faire demi-tour, il pourrait avoir besoin de plus de travail en manège ou en carrière pour développer son indépendance. Si vous décidez malgré tout de continuer la balade, rassurez-vous, les hennissements devraient diminuer avec la distance. Cependant, soyez vigilant en revenant vers l’écurie et assurez-vous qu’il reste au pas.
  • Le cheval qui a peur de tout : Au début, il est courant pour le cheval d’être effrayé par des ombres, des véhicules, ou même des vaches. Pour vos premières sorties, optez pour des itinéraires simples et augmentez progressivement la difficulté. Lorsqu’il manifeste de la peur, prenez le temps de le calmer, de le faire sentir ou observer ce qui lui fait peur. Restez détendu et calme pour que votre cheval puisse avoir confiance en vous.
  • Le cheval énergique qui souhaite galoper : Si vous avez un Dadou plein d’énergie, envisagez de le sortir après une séance montée ou longée en manège. Cela lui permettra de libérer son surplus d’énergie et d’associer la promenade à la détente. Cet article, [Cheval qui chauffe en promenade] devrait également vous aider.

L’importance de la patience et de la persévérance

Il est essentiel de comprendre que votre Dadou peut être en alerte lors de vos premières sorties. La patience est la clé pour le familiariser avec les éléments urbains. Si vous vous sentez dépassé, n’hésitez pas à solliciter l’accompagnement de cavaliers plus expérimentés. Commencez par suivre le groupe et, progressivement, prenez la tête pour guider les autres.

Revenir sur ses pas : savoir quand faire demi-tour

Tout cavalier doit comprendre qu’il y a des moments où rebrousser chemin est la meilleure décision. Bien que cela puisse sembler un échec, la sécurité du cavalier et du cheval doit toujours être la priorité. Que vous soyez confronté à des travaux agricoles imprévus, à un jour de chasse en forêt, ou à un cheval particulièrement nerveux, revenir sur vos pas peut être la meilleure option. Une fois rentré, une séance en manège vous permettra de conclure sur une note positive.

Le debriefing post-balade : une routine enrichissante

A voir un carnet de suivi me permet d'évaluer les progrès de mon cheval et de m'organiser pour mes futures promenades
Avoir un carnet par cheval m’aide à suivre l’évolution de chacun et à anticiper les étapes futures

Après chaque escapade avec votre Dadou, prendre un moment pour réfléchir est essentiel. Personnellement, après mes sorties, j’aime bien donner un petit seau de granulés à mes chevaux. C’est une petite récompense pour leur effort, et cela crée un moment de plaisir pour eux. Pendant qu’il savoure ses granulés, c’est l’occasion idéale pour moi de faire un “debriefing” sur un petit carnet dédié. Avoir un carnet par cheval m’aide à suivre l’évolution de chacun et à anticiper les étapes futures.

Distinguer les réussites des challenges pour mieux progresser

Il est primordial de savoir reconnaître et analyser chaque situation rencontrée en balade. Voici comment j’aime le faire:

  • Problème du Carrefour : Si votre cheval a eu du mal à rester calme à un carrefour et à demeurer immobile, la solution serait de prévoir une ou deux séances sur les transitions et l’immobilité.
  • Peur des Tracteurs : Face à un cheval qui a peur d’un tracteur, la réponse serait de faire une séance de travail avec un tracteur à proximité de votre zone d’entraînement pour le familiariser avec cet élément.

Lister les problèmes un par un et essayer de trouver à chaque fois une solution va vraiment vous faire progresser.

Vers la prochaine aventure : capitaliser sur l’expérience acquise

Chaque balade est une leçon. En s’appuyant sur ce que vous avez appris, optimisez vos futures escapades. Réfléchissez à la condition physique de votre Dadou, à la durée souhaitée de vos sorties futures, et planifiez en conséquence. Si vous cherchez à renforcer votre préparation, n’oubliez pas le livre « En selle vers l’aventure : guide pratique pour des promenades réussies ». Un trésor d’astuces pour concevoir des itinéraires de randonnée adaptés à toutes les envies.

Conclusion : L’aventure équestre à portée de main

Comme nous l’avons parcouru ensemble, on a bien vu qu’avec un peu d’anticipation, une bonne dose de patience et une pointe d’adaptabilité, les imprévus peuvent être transformés en moments mémorables. Et oui, même quand votre fidèle destrier décide que les tracteurs sont les monstres du XXIe siècle !

Alors, pourquoi toute cette préparation ? Parce qu’au bout du chemin, ce n’est pas juste une promenade réussie qui vous attend, mais une relation renforcée avec votre cheval. Une confiance mutuelle qui grandit et une complicité qui se renforce à chaque pas, à chaque trot, à chaque galop.

Et maintenant ? On ne s’arrête pas là ! Si vous souhaitez encore plus de conseils et d’astuces pour perfectionner vos aventures équestres, je vous invite à plonger dans le guide « En selle vers l’aventure : guide pratique pour des promenades réussies ». Et si le cœur vous en dit, laissez-moi un petit commentaire sous cet article pour partager vos propres aventures et découvertes. Ca me fait toujours très plaisir ! Le voyage continue, alors en selle et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.