Bien soigner Dadou, Dadou s'active, Equipement, Le coin des pros, Les soins

Savez-vous comment travaille un ostéopathe équin ?

Amandine Bonnet d’Oléon est ostéopathe équin. Elle exerce son activité dans le Calvados, l’Eure, l’Orne, la Manche et la région Parisienne depuis 2007. Elle suit mes chevaux depuis plusieurs années et particulièrement mon cheval Quantuveu depuis maintenant deux ans.

Pour cette vidéo, elle a accepté gentiment de nous commenter son travail lors d’une séance sur Quantuveu ! Elle nous explique comment elle travaille et pourquoi. Ce qu’elle ressent et comment elle communique avec le cheval ! Une séance vraiment très intéressante !

Merci et bonne vidéo !

OSTÉOPATHE ÉQUIN

Transcription texte de la vidéo

Amandine Bonnet d’Oléon : Alors, c’est un cheval que l’on suit depuis un moment. Depuis qu’il est arrivé.

Quand est-ce que vous l’avez acheté ?

Il y a deux ans. C’est un grand cheval, qui est arrivé en manquant d’état, de musculature et donc il fallait le mettre au travail et lui donner la possibilité de bouger correctement et de se sentir bien dans son corps. Et puis, il me semble qu’il n’était pas très régulier aussi. Donc au départ, vous m’avez appelé parce qu’il y avait une irrégularité et que l’objectif s’était de le remuscler et de le faire travailler confortablement.

En général, on appelle l’ostéopathe parce qu’on sent que son cheval ne bouge pas bien, est gêné. Mais une séance d’ostéopathe ça peut aussi être quelque chose de régulier, tous les ans ou tous les 6 mois. L’idéal est de le faire régulièrement.

LA SEANCE

Alors je commence par lui dire bonjour. Parce que ce que je veux c’est sa coopération, je ne veux rien lui imposer. Je veux lui proposer des choses et que la séance se passe le plus confortablement et le plus avec son accord possible. Déjà on va essayer de dire bonjour, de prendre contact.

Première partie

La première partie de ma séance, ça va être de faire une analyse général de la situation. Donc je vais regarder un peu tout son corps et puis essayer de sentir comment ça fonctionne, est ce qu’il y a des zones qui sont douloureuses, comment il se sent. Je passe mes mains sur toutes les parties de son corps : ses cervicales, ses membres, ça me permet aussi de vérifier des petites choses toutes simples, est qu’il n’y a pas de chaleur dans les pieds, de petites plaies, de petites croutes….?

Aurélie SEGUIN : Quand vous mettez vos mains comme ça, vous sentez de la chaleur ?

Il y a plusieurs niveaux, je cherche plusieurs choses.

1/ La première chose c’est :

  • est-ce qu’il y a des zones de chaleurs?
  • est ce qu’il y a des zones plus tendues que d’autres?
  • est ce qu’il y a des zones où ils sont plus sensibles que d’autres ?

2/ Ensuite je vais induire des micros-mouvements et voir comment réagit le corps.

3/ Puis dernier niveau qui le plus fin, je vais juste poser mes mains. C’est un petit peu compliqué à expliquer parce qu’il faut l’avoir senti pour le comprendre… mais je vais juste poser mes mains et sentir une espèce de danse que fait le corps, come une espèce de respiration que le corps fait et qu’on peut percevoir à n’importe quel endroit du corps. Ce que je cherche, c’est à sentir si cette espèce de mouvement de balancier ou de mouvement de respiration, ce mouvement de va-et-vient, je le retrouve de manière harmonieuse partout dans le corps.

Donc je fais mon scan à ces 3 niveaux là.

Quand je me mets derrière, je recherche quelle est la tension que j’ai sur toute la colonne vertébrale :

Est ce que j’ai quelque chose de souple,

J’ai quelque chose de dur ?

Ou quelque chose d’absent ?

Cela me permet d’avoir une information générale sur son état, je ne sais pas si je pourrais dire son état de santé, mais son état d’équilibre, son état d’harmonie.

Deuxième partie :

Une fois que j’ai fait toute mon analyse, je vais le regarder marcher : un petit aller-retour au pas. Si j’ai besoin de plus un petit aller-retour au trot, un petit huit de chiffre, le regarder sur le cercle…. Mais le basic c’est un petit aller-retour au pas. Cela me donne d’une part un information générale sur la façon dont il bouge, son aisance, sa souplesse. Et puis je vais aussi de manière purement technique regarder si il y a un antérieur qui avance plus que l’autre, s’il y a un boulet qui descend plus que l’autre. Un postérieur qui engage plus, qui engage moins …

Là j’ai une première idée générale. Je trouve que au vu de ce que j’ai eu les séances précédentes, je trouve qu’il va plutôt bien. Je n’ai pas de grosse sensibilité particulière dans le dos. Je trouve qu’il est en état. Il manque toujours un peu de musculature dans le dos, mais c’est un grand cheval donc c’est toujours des chevaux qui sont plus difficiles à muscler. J’ai des petites choses, j’ai des zones, notamment au niveau lombaires, où j’aimerai bien qu’il y ai plus de mobilité, que la mobilité soit plus fluide. Je vais retravailler aussi sur le bassin et là maintenant que j’ai mon scan, je vais vérifier mes articulations basses, pour être sûre que le bas fonctionne bien. Puis après je m’attellerai à toute la ligne du dessus.

Les articulations basses

Voilà, je connais tous les mouvements que doivent faire chacune des articulations. Donc je vais tous les tester. Ce que je veux c’est voir la quantité du mouvement et la qualité du mouvement sur chaque articulation. Ce qui est important c’est aussi de comparer car chaque cheval à sa normalité, donc c’est en comparant les mouvements d’un même articulation sur les 2 antérieurs ou sur les 2 postérieurs que je vais être capable de doser s’il y a quelque chose qui pose problème ou pas.

Je commence par l’articulation du pied, l’articulation du boulet. Je teste les tendons, leur souplesse si j’ai une sensibilité. L’articulation du genou, l’articulation du coude, l’articulation de l’épaule, qui est ici. et je vais tester la mobilité du garrot.

En fait j’aime beaucoup faire plusieurs tests parce que je fais mes séances vraiment comme une danse avec les chevaux et en fonction de la position que j’utilise pour faire mes tests je vais avoir une réponse différente. Là par exemple, tout à l’heure j’ai déjà testé mon garrot, juste en passant mes mains. Et là je re-test mon garrot, je le remobilise en supprimant l’appui d’un antérieur.

Donc à chaque fois, je fais un test à un niveau différent, dans une position différente et ça enrichie mon panel d’informations, ce que j’ai eu au niveau de mes sensations. Et ça affine mon analyse. Ca va m’aider à avoir une meilleure idée du schéma global du cheval, de comment il fonctionne, comment il bouge, comment il se sent dans son corps ….

Y-a-t-il une différence entre l’ostéopathe et le praticien shiatsu ?

En fait, pour moi, les différentes techniques de thérapies manuelles c’est juste une différente voie d’entrée pour discuter avec le corps.

Donc l’ostéopathe il va se servir du mouvement, soit du mouvement des articulations, soit du mouvement des organes, en gros du mouvement de tous les tissus du corps.

Le patricien shiatsu il va se servir des mouvements d’énergie. Donc il va travailler sur les méridiens. Les méridiens se sont des autoroutes que l’énergie emprunte même si l’énergie circule partout dans notre corps. Mais disons que c’est comme nous, les voitures circulent partout sur le territoire mais il y a en a plus sur les grandes routes. Donc l’idée dans le shiatsu c’est d’utiliser la pression sur les méridiens pour que quand il y a un bouchon, faire circuler et quand il n’y a pas assez d’énergie, faire venir l’énergie.

Le patricien shiatsu se sert aussi de massages et d’étirements dans le but de faire circuler l’énergie. En ostéopathie on dit que le mouvement c’est la vie, en shiatsu on peut dire que la circulation d’énergie c’est la vie.

Ce qu’on veut c’est qua ça circule, qua la vie circule dans le corps. Que le corps bouge, que les mouvements soit fluides. Aussi bien au niveau articulaire qu’au niveau des organes, des muscles .. à tous le niveaux quoi.

LE BUT, LE RÉSULTAT

Le résultat, c’est le maintient de la santé. En fait, ce qu’on veut c’est ça. C’est utiliser le mouvement. Notre corps est en général, normalement, capable de maintenir sa santé. En Chine, un bon médecin, c’est un médecin qui n’a pas de patients malades. Parce que ça veut dire qu’il est capable de maintenir ses patients dans un état où ils sont capables eux-mêmes de gérer leur maladie. Par exemple, nous quand on a un petit rhume, on se met au chaud et notre corps gère tout seul le virus. Il commence à avoir de la fièvre. C’est un catalyseur, un accélérateur de réactions chimiques. Du coup il y a tout un système qui se met en place et le corps gère très bien tout seul.

Là où la maladie s’installe, c’est quand le corps n’est plus capable de gérer. Donc nous, que ce soit l’ostéopathe ou le praticien shiatsu ce qu’on veut, c’est maintenir le corps dans cet état où il est capable de s’auto-gérer. C’est pour ça qu’il faut que chacun respecte aussi sa pratique. C’est à dire qu’une fracture ouverte, c’est une fracture ouverte, clairement le corps il n’est pas capable de gérer tout seul. Il lui faut un coup de main, et c’est le coup de main du véto. Et c’est pur ça aussi que c’est intéressant d’utiliser ses pratiques en préventif. Une séance une fois par an, une séance tous les 6 mois. Par ce que même si on ne sent pas que le corps commence à ne plus être capable de gérer, tous les petites maux de la vie quotidienne font que petit à petit on installe un déséquilibre et puis un jour il y a un truc un peu plus important qui fait que, ben là, on tombe dans la maladie.

Troisième partie

Tout ce que j’ai testé comme mouvement au niveau des articulations des membres devant, je vais le refaire derrière.

Les différentes techniques

Par ailleurs, en ostéopathie, il y a pleins techniques différentes. Pour l’instant, je trouve pour ma part que c’est vraiment en mélangeant les techniques que j’obtiens les meilleurs résultats. Après il y a des ostéopathes qui ont plutôt choisi de se spécialiser dans une technique et de faire un seul truc. Moi je trouve que ça dépend tellement de l’individu qu’on a sous les mains. En fait la technique elle est vraiment aussi liée à eux, de quoi ils ont envie, de quoi ils ont besoin, quel est le meilleur outil en fait pour entrer en communication avec eux.

 

Si vous avez aimé cet article, qui’il vous a apporté des choses, partagez-le !

Et si vous habitez en Normandie, et que vous chercher un bon ostéopathe, je vous recommande vivement Amandine d’Oléon :

Ostéopathie et Physiothérapie Animale, Shiatsu

32 rue du Mesnil Da

14430 – DOZULE FRANCE

Tél. : 02 31 39 01 44

Port. : 06 16 35 18 82

Email : amandine.doleon@gmail.com

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages
  • 20
  •  
  •  
You may also like
Dadou s'active, Equitation
Séance de dressage avec Perrine Carlier
Comprendre son Dadou, Dadou s'active, Equitation
Qu’avez-vous ressenti ?
Dadou s'active, Equipement, Mes Dadous et moi, Mon Dadou à moi, travail à pied
Bonnet pour chevaux : outil ou déco ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre : " Travail à pied. 10 exercices pour devenir complices."