Dadou bloqué (ou stressé) les 3 idées reçues sur les promenades qui freinent sa progression

Votre cheval refuse d’avancer, il se mule et essaye de faire demi-tour ?

Il fait des écarts, stress et rentre de promenade trempé de sueur ?

Dès que vous galopez, il chauffe et devient inarrêtable ?

Toutes ces difficultés peuvent vous paraître insurmontables. Mais en réalité, elles peuvent être résolues. (On voit comment juste après)

Mais avant cela, nous allons examiner trois idées reçues courantes qui freinent votre progression avec Dadou.

Idée reçue n°1: Mon cheval a un problème, il ne pourra jamais être zen en promenade.

Il est courant que les cavaliers qui ont des chevaux bloqués ou stressés en promenade pensent que leur cheval est trop émotif ou a un problème trop profondément ancré. Et peut-être avez-vous déjà eu envie de baisser les bras, ou d’envisager des mesures drastiques, comme vendre votre cheval. Mais en réalité, tous les chevaux ont la capacité de s’adapter et de progresser.

Le cheval naturellement peureux

Au poney-club, j’ai un poney très particulier qui s’appelle Ouragan. J’ai connu ce poney à l’âge de 18 mois. Il a maintenant 21 ans. Ce qui fait la particularité de ce poney, c’est qu’il a absolument peur de tout ! Il peut passer une barre d’obstacle sans problème dans un sens, et en avoir peur dans l’autre. Si des poils tombent au sol quand vous le brossez, ça lui fait peur. Et quand il est galop, si ça queue le touche, il a peur aussi. 

Et pourtant, je le garde au poney-club parce que c’est un poney profondément gentil, qui a confiance en ses cavaliers.

Si ça queue le touche, c’est vrai, son premier réflexe est de vouloir partir à fond au galop. Mais si le cavalier ferme ses doigts sur les rênes, il va respecter la demande et s’arrêter.

Poney en randonnée - A dada mon dadou
Ouragan, lors de notre premières vacances à cheval en famille, quand mes enfants avaient 5 et 7 ans ( voir l’article) – Crédit Photo A dada mon dadou,

Donc le problème ne vient pas du fait qu’il ait peur ou pas, le problème c’est si le cheval vous fait confiance, même quand il a peur.

Comprendre le problème

Le premier pas pour aider votre cheval à surmonter son blocage ou son stress est de comprendre la cause sous-jacente à son problème

  • Il ne travaille pas assez ? 
  • Ou pas régulièrement ? 
  • Il a une alimentation trop riche qui le transforme en boule de nerf ? 
  • Il a une peur particulière liée à une mauvaise expérience ?

Une fois que vous avez pu identifier le problème, vous pouvez plus facilement le résoudre. Par exemple, si votre cheval est particulièrement peureux, vous allez pouvoir identifier les lieux qui lui font peur, et adopter la bonne attitude.

Le cheval qui a eu un traumatisme

Il y a quelques années, je concourais en TREC Amateur en Individuel avec mon cheval Pendjab. Le parcours d’orientation passait dans un village, au bord de la Vire, très fréquenté en ce début de printemps. Je me trouvais sur un tronçon de route rétrécie avec d’un côté la falaise, de l’autre la rivière. Il y avait une voie unique pour les voitures, une piste cyclable et beaucoup de circulation.

Pendjab n’était pas très à l’aise, le bruit de ses sabots résonnait contre la falaise. J’ai donc choisi de le faire marcher sur la piste cyclable.

Une mamie est alors arrivée par derrière avec sa voiture, n’a pas ralenti ( je pense qu’elle devait être au téléphone ou régler sa radio), elle a dévié sur la piste cyclable et a percuté la croupe de mon cheval avec son rétroviseur.

Le choc a cassé le rétro, et arraché tous les caoutchoucs autour de la porte avant. 

Heureusement Pendjab n’avait rien physiquement. Mais mentalement, il a gardé une peur ancrée des passages de route où ses pas résonnent et où il y a des marquages de peinture (donc les pistes cyclables, les stops, les ronds points, les passages piétons…).

Pour autant, j’ai continué de le prendre en tête de mes randos pendant des années.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Que faire si mon cheval coupe le cercle en travail à la longe ?
Randonnée de 5 jours vers le Haras du Pin, Aurélie et Pendjab en tête, et Qoyotte en cheval de bât - Crédit Photo A dada mon dadou
Randonnée de 5 jours vers le Haras du Pin, Aurélie et Pendjab en tête, et Qoyotte en cheval de bât – Crédit Photo A dada mon dadou

Simplement, dès que j’identifiais un passage difficile pour lui, je faisais bien attention à

  • garder mon calme, respirer et sourire
  • détendre mes rênes (ne pas hésitez à les prendre à la boucle)
  • ne pas l’abreuver de paroles pour le laisser évaluer l’endroit
  • le laisser marcher à sa vitesse (quand un cheval à peur, plus vous le poussez, plus il ralentit)

Prenez donc le temps d’identifier tout ce qui est source de stress pour votre cheval, et pensez à lui donner l’attitude zen et détendue que vous aimeriez qu’il adopte. Si votre cheval a confiance en vous, cela va faire un effet miroir. Il va se caler sur votre état intérieur.

Idée reçue n°2 : Croire que c’est en forçant le cheval qu’il va s’habituer à aller en promenade

C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Une idée très largement répandue est de croire que c’est en forçant le cheval qu’il va s’habituer à aller en promenade. 

En théorie, ça peut fonctionner.

On se dit que plus le cheval va aller dehors, plus il va s’habituer à l’environnement. Et donc que sa peur va disparaître et qu’il va même prendre du plaisir en promenade.

Mais en pratique, ça ne fonctionne pas, du moins au début.

On en a parlé hier dans l’article Balade en toute confiance, la méthode douce, le problème en extérieur, c’est l’accumulation de petits stress, qui fait qu’à un moment donné, le cheval devient ingérable. 

Il va donc être important d’apprendre à faire redescendre la pression avant de partir en promenade, pour ne pas risquer l’accident.

L’appréhension de sortie en sortie

En forçant votre cheval à sortir coûte que coûte, il y a beaucoup de “chance” qu’à la fin de votre promenade, il rentre au trempé de sueur, sans avoir pris aucun plaisir pendant la balade.

Que va t- il penser quand il va vous voir arriver la prochaine fois ? “Oh non, le calvaire recommence”.

Et ça sera le cas, mais en pire. Car, à la mauvaise expérience passée du cheval va s’ajouter votre mauvaise expérience et votre stress. Du coup, ça va être un calvaire x 2 .

Vous allez être stressé à l’idée que votre cheval stress comme la dernière fois, et il va stresser encore plus en vous sentant stressé. Et va sur-réagir à son environnement.

Il va donc être nécessaire de passer par des étapes intermédiaires pour éviter cet empilement de peurs. (on va en parler juste après)

Par contre, ensuite, quand vos étapes intermédiaires vont être acquises, et que votre cheval, comme Ouragan, vous fera confiance et restera maîtrisable face à la nouveauté, vous pourrez compter sur l’habitude et les sorties régulières pour le désensibiliser encore plus.

Idée reçue n°3 : Ce n’est pas en travaillant en manège que notre cheval va s’habituer en promenade

dressage avec Perrine Carlier
Aurélie et Quantuveu en séance de dressage coachée par Perrine Carlier (voir la vidéo)- Crédit Photo A dada mon dadou

Beaucoup de cavaliers de loisirs ont gardé un mauvais souvenir de leurs cours d’équitation, qui étaient autoritaires, ennuyeux, fatigants… Ils ont les poils des bras qui se dressent en entendant le mot “manège”. 

“Ah non, moi je ne veux pas tourner en rond ! De toute façon, ça ne me servira à rien car je ne veux faire que de la promenade !”

On a cette impression étrange qu’évoluer en manège, c’est du travail. Et qu’aller en promenade, c’est juste du plaisir.

Que de faire un arrêt en X à partir du trot sur une reprise de dressage, c’est de la rigueur et de la précision … 

Mais s’arrêter à un stop, c’est quoi ? De la rigueur et de la précision !

Pour être en sécurité en extérieur, vous devez maîtriser toutes les techniques qu’utilisent les cavaliers de dressage et les cavaliers de CSO ! Ce sont les mêmes compétences, sauf que vous, cavaliers de loisirs, vous devez les maîtriser en pleine nature ! (ce qui n’est pas plus facile)

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mes vacances : Petit road-trop en famille

Donc travailler en manège, c’est préparer vos sorties en extérieur.

Le manège est le meilleur endroit pour habituer votre cheval à répondre à vos aides. 

C’est en endroit clos, sécurisé, en sable et au calme, donc idéal pour commencer l’éducation. 

Mais au final, cet endroit est presque trop calme, parce qu’il ne prépare pas votre cheval au tumulte des sorties. Il va donc falloir trouver des zones intermédiaires.

La méthode Z²C, les 4 Zones de Confiance

J’ai découvert la méthode des Zones de Confiance,que j’ai appelé “ la méthode Z²C” grâce à mon tout premier cheval Luis. Je vous expliquerai comment dans les prochains jours.

Cette méthode repose sur le même principe que l’apprentissage de la natation dont on a parlé hier. Ou de la pédagogie progressive des pistes de ski.
L’idée, c’est qu’il va falloir travailler avec notre cheval sur plusieurs zones, dans lesquelles il va prendre confiance avant de partir à l’aventure faire des grandes randos.

la pédagogie active et progressive de l'apprentissage du ski, un bon modèle pour nos chevaux
la pédagogie active et progressive de l’apprentissage du ski, un bon modèle pour nos chevaux

Zone de Confiance 1

Travail de réponse aux aides dans la carrière avec un élève sur ma jument Adollonia - Crédit Photo A dada mon dadou
Travail de réponse aux aides dans la carrière avec un élève sur ma jument Adollonia – Crédit Photo A dada mon dadou

Il s’agit du manège, de la carrière ou d’un petit coin de travail que vous aménagez pour poser les bases de la communication avec votre cheval, monté et à pied. Si on était au ski, ce serait l’équivalent de la piste verte.

Zone de Confiance 2

La piste bleue. Il s’agit d’un terrain un peu plus grand, qui peut être une partie du pré de votre cheval, un PTV ou un terrain de cross, où vous allez vous exercer sur des petits dénivelés, des petits obstacles ou difficultés qui vous prépareront à l’extérieur. Voici un exemple d’exercice avec mon poney Quimero sur les branches basses, qui apprennent au cheval à passer dans un endroit étroit, avec un déséquilibre, quand le cavalier se penche sur le côté.

Mon poney Quimero sur l'exercice des branches basses - Crédit Photo A dada mon dadou
Mon poney Quimero sur l’exercice des branches basses – Crédit Photo A dada mon dadou

Zone de Confiance 3

Cela va être un petit itinéraire de promenade, d’une vingtaine de minutes (ou moins), jusqu’à une heure, autour de votre écurie, sans difficultés apparentes. C’est dans cette zone que vous allez vraiment instaurer de bonnes bases de confiance. Dire à votre cheval “Tu vois, on est sorti de l’espace de travail, et tout va bien”. Si on était au ski, ce serait notre piste rouge.

Zone de Confiance 3, promenade sur un itinéraire connu, Aurélie et Hawaï - Crédit Photo A dada mon dadou
Zone de Confiance 3, promenade sur un itinéraire connu, Aurélie et Hawaï – Crédit Photo A dada mon dadou

Zone de Confiance 4

Cette fois, la zone de confiance est plus vaste. C’est la piste noire. Vous allez y préparer un itinéraire de promenade plus long, sur la demi-journée ou la journée, où vous aurez consciencieusement évalué les difficultés, la durée, vos allures, pour vous assurer que tout le monde prenne du plaisir à sa sortie !

Ensuite, vous serez prêt à partir à l’aventure sur des itinéraires inconnus (du hors piste) car votre Zone de Confiance sera devenu une bulle autour de vous et de votre Dadou !

Aurélie et Emeraude pour sa première traversée de la Baie du Mont Saint Michel - Crédit Photo A dada mon dadou
Aurélie et Emeraude pour sa première traversée de la Baie du Mont Saint Michel – Crédit Photo A dada mon dadou

J’ai construit la formation “En balade mon Dadou” de manière progressive autour de ces 4 zones. C’est ma méthode pour préparer mes chevaux de club et de rando depuis 20 ans !

“En balade mon dadou, de ma 1ère sortie à ma 1ère rando”, va ouvrir ses portes pour la toute première fois dans quelques jours ! Je vous présenterai le programme détaillé, les dates d’ouverture (et de fermeture) et l’offre spéciale que j’ai préparé à l’occasion de cette première, demain pendant l’atelier en ligne, qui aura lieu à 20h, heure de Paris ! Pour vous inscrire, cliquez sur le lien Atelier “objectif Promenade Réussie”, vendredi 14 avril gratuit.

Dites-moi ce que vous pensez de la méthode Z²C, est-ce que cela vous ouvre de nouvelles perspectives avec votre Dadou ?

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.