Balade a cheval en toute confiance, la méthode douce

La balade à cheval est une expérience unique et enrichissante, mais on en a parlé hier dans l’article Balade à cheval, anticiper les difficultés pour une expérience de promenade réussie, la promenade à cheval peut être dangereuse si le cavalier et son cheval ne sont pas suffisamment préparés. Pour profiter pleinement des sorties, il est important que le cavalier et son cheval possèdent les capacités nécessaires pour se promener en sécurité et en confiance. Dans cet article, je vais vous donner les principes d’une méthode (douce bien sûr) et les étapes à appliquer avec votre Dadou pour une balade en toute confiance.

NB Cet article est le deuxième de l’événement “OBJECTIF PROMENADE RÉUSSIE” organisé à l’occasion de la sortie imminente de la formation En Balade mon Dadou (de ma 1ère sortie à ma 1ère rando, la méthode pas à pas pour se promener en sécurité avec un cheval serein). N’oubliez pas de vous inscrire à l’atelier en direct qui aura lieu vendredi 14 avril à 20h où je répondrai à toutes vos questions, cliquez ici pour vous inscrire (c’est facile et c’est gratuit !) 

Importance de la confiance pour une expérience réussie

Pourquoi utiliser une méthode (douce) pour réussir sa balade a cheval?

Le parallèle entre l’apprentissage de la natation et l’apprentissage du jeune cheval en promenade -Crédit Photo Pixabay

Laissons deux minutes nos Dadous de côté ( brouter dans leur pré). Nous allons faire un petit exercice de visualisation. Imaginez que vous ayez une fille de 6 ans, et que vous souhaitez l’emmener en vacances sur une île. Allez soyons fou, vous décidez de partir une semaine en Martinique !

Votre petite fille ne sait pas nager. Est-ce que vous allez la faire plonger directement en pleine mer ? Ou est-ce que vous allez la préparer en l’inscrivant à des cours de natation ?

Evidemment, vous allez anticiper et la confier à un maître nageur qui fera les choses avec méthode.

  1. Une mise en confiance dans la pataugeoire, avec des jets d’eaux rigolos
  2. Des exercices avec une planche et des bouées dans le petit bassin
  3. Puis l’apprentissage de la technique de la brasse dans le grand bassin
  4. Et ensuite, vous pourrez l’emmener en bord de mer avec sa bouée en forme de licorne.

Pour votre cheval, vous devriez faire la même chose : chercher une méthode pour le préparer à sortir en extérieur sereinement.

La nécessité d’une relation de confiance

En préparant votre cheval par étapes (voir ci-dessous) vous allez instaurer avec lui une relation de confiance. Et vous allez l’aider à être zen en extérieur. 

C’est très important, parce que pour nous, humains, habitués à notre monde “artificiel”, une promenade paraît être quelque chose de banal.

Mais pour notre jeune cheval, partir en promenade, ça veut dire 

  • Quitter le confort et la sécurité du troupeau
  • Affronter toute l’urbanisation qui ne fait pas partie de son monde : les voitures, les vélos, les passages piétons, les tracteurs …
  • Suivre un itinéraire qu’il ne connaît pas, loin de son environnement habituel…
  • Faire un effort physique, en portant un cavalier aux trois allures, sur des terrains plus ou moins accidentés, avec des montées et des descentes …
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment réaliser le noeud du pêcheur ? Vidéo 1 de mon défi 30 j 30 vidéos

La réduction des risques

En utilisant une méthode, de préférence douce et pédagogique, votre cheval va aimer passer du temps avec vous, il vous fera confiance. Et il sera maîtrisable à toutes les allures. Vous éviterez ainsi les risques d’écart, de cheval qui s’emballe, de cheval qui fait demi-tour …

Les capacités du cavalier et du cheval

méthode pour éduquer son cheval à la balade
La méthode pour de belles balades à cheval – Crédit Photo Pixabay

On l’a dit pour éviter les risques d’accidents, pour vous, pour votre cheval et pour les autres usagers de la route, en utilisant une méthode, vous allez développer les capacités nécessaires à votre sécurité. J’ai identifié 4 capacités essentielles, que vous souhaitiez devenir un vrai baroudeur, ou simplement un “promeneur du dimanche”

La réponse aux aides

C’est la première capacité essentielle, la réponse aux aides. Quand vous êtes au galop sur un chemin, vous devez pouvoir facilement mettre votre cheval au pas si vous apercevez des mamans avec des poussettes. Vous devez pouvoir arrêter votre cheval précisément à un stop ou à un croisement de route ( et pas au milieu de la route) et savoir garder votre cheval immobile avant votre traversée.

Suivre une méthode va vous permettre d’ancrer les réponses du cheval. Pour bien vous évaluer sur cette capacité, demandez-vous si vous pouvez vous arrêter en 4 foulées, n’importe quand.

La gestion des émotions

Les émotions, il y en a toujours beaucoup en promenade, des bonnes et des moins bonnes.

Pour le cheval, évoluer dans un environnement inconnu est très stressant. Il va donc être important que le cavalier sache faire redescendre la pression. On l’a vu hier, l’accumulation des petits stress amène à “l’explosion” et à la non-maîtrise de la situation.

Pour le cavalier, partir seul avec un cheval réactif et stressé, émotionnellement c’est compliqué. Surtout si vous avez eu de mauvaises expériences. Le piège est de tomber dans ce que j’ai appelé “le cercle infernal de la peur”. Un jour, votre cheval a eu peur d’un chien non tenu en laisse, et depuis, dès que vous croisez un chien, vous avez la boule au ventre. Du coup, cela stress le cheval et ça renforce sa peur des chiens …

Un travail en amont sur la gestion des émotions est essentiel.

La gestion du cheval à pied

La troisième capacité essentielle est la gestion du cheval à pied. Dans de nombreuses situations le cavalier peut être amené à mettre pied à terre : une barrière à ouvrir, un objet tombé de sa sacoche, un caillou coincé sous le fer du cheval, son hipposandale qui se dé-scratch … Vous devez pouvoir gérer un cheval stressé ou nerveux à pied sans vous faire bousculer (et sans le lâcher bien sûr). Et vous devez pouvoir descendre et remonter facilement, en autonomie. ( Non, vous ne pouvez pas emmener votre cube de montoir dans les sacoches !)

La gestion des itinéraires

Enfin la dernière capacité peut paraître plus “anecdotique” et pourtant, elle est essentielle. Le cavalier qui amène son cheval en promenade doit préparer son itinéraire pour éviter les mauvaises surprises. Il doit aussi arriver à bien lire le terrain pour adapter ses allures, pour gérer l’effort du cheval et la durée de sa sortie.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le huit de chiffre à une main [TREC]

Formation et entraînement aux balades à cheval

Toutes ces capacités ne viendront pas du jour au lendemain, avec une baguette magique. Il va falloir du temps et de l’entraînement. Rappelez-vous que la confiance du cheval est une chose que l’on obtient très lentement, mais qui se perd très vite.

Le cavalier est souvent très pressé d’arriver aux résultats mais vous verrez que la méthode et l’entraînement vous seront profitables. Ils vous aideront à instaurer de bonnes bases avec Dadou, qui seront les fondations de votre relation pendant plusieurs années ensuite.

méthode balade a cheval : Les étapes à suivre pour une balade en toute confiance

Voici maintenant les étapes que vous pouvez suivre pour commencer à instaurer la confiance et les bases pour vos prochaines sorties.

Etape 1 apprendre à connaître son cheval

Connaître son cheval, cela ne veut pas dire QUE “monter dessus”. Pour avoir une relation de confiance avec Dadou, prenez le temps d’observer son comportement, dans le troupeau et en dehors, ses réactions, ses habitudes alimentaires, ses besoins, son endroit préféré de gratouilles …

Plus vous allez passer du temps “informel” avec lui et plus il aimera être avec vous. (et donc quittera le troupeau plus facilement)

Si vous êtes seulement l’humain que le cheval voit deux fois dans la semaine, qui monte sur son dos une heure et repart, il est fort probable qu’il ne vous fera pas confiance dans une situation de stress.

Etape 2 instaurer les bases de communication

On en a parlé plus haut, le cavalier doit pouvoir maîtriser son cheval aussi bien monté qu’à pied quand il est extérieur. Il va donc falloir passer du temps à instaurer des codes de communication. 

L’idéal est d’avoir un petit espace fermé dans lequel vous pourrez mettre en place des exercices à la fois pédagogiques et ludiques. (Si cela vous intéresse, je vous expliquerai demain comment mettre en place la Méthode Z²C)

Etape 3 Préparer la balade

Préparer sa promenade, cela veut dire d’abord préparer son itinéraire : Où allez-vous ? Combien de kilomètres ? Dans quel chemin allez-vous pouvoir trotter, galoper ? Y a t il des difficultés à franchir ? (un pont, une rivière, une grosse route…)

Il faudra bien préparer votre cheval pour éviter les blessures de harnachement. Je vous renvoie à l’article d’hier concernant le matériel à emporter.

Etape 4 Pendant la balade

Pendant la balade, restez à l’écoute de votre cheval : son état émotionnel, sa fatigue, une boiterie … Il est important de respecter ses besoins.

Il est aussi important d’être vigilant sur l’environnement, et de vous habituer à “penser cheval” pour anticiper ce qui pourrait lui faire peur.

Avez-vous mis en place certaines de ces étapes avec votre Dadou ? 

Demain, nous verrons 3 idées reçues sur les promenades qui freinent la progression de votre cheval.

N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires ci-dessous !

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

6 Commentaires

  1. Nathalie

    Bonjour Aurélie,
    la 1ere étape est super importante et j’ai toujours mis en place des balades en main avec un jeune cheval avant toute balade montée, ce qui me permet de voir son comportement en exterieur, identifier ce qui lui fait peur (poubelles, parapluie, chien, moto, tas de pierre, branches a terre, bandes blanches sur route, …) et comment il réagit face au stress (bond sur place, recul, demi tour sur les hanches, s’approche ou pas ensuite…). Du coup, à cheval ensuite, je peux anticiper les itineraires et ses réactions possibles…

    Réponse
    • admin-adada-50

      Bonjour Nathalie, effectivement, c’est très important !

      Réponse
      • Sophie Gallet

        Bonjour. J’ai un souci avec une jument de 14 ans née à la maison et qui après un court sevrage a retrouvé sa mère pour ne plus la quitter depuis. Elles sont fusionnelles. Je peux sortir la jument seule ou avec d’autres chevaux mais elle est très imprévisible et présente à la moindre inquiétude une réaction de recul à fond (très dangereux car pouvant rentrer dans n’importe quoi, clôture, haie, voiture…). Je n’arrive pas à instaurer un « bouton » pour qu’elle puisse me prévenir de son stress afin que je l’aide. En général il suffit que je descende pour qu’elle retrouve son calme et accepte de me suivre. Son comportement est dangereux et je ne rajeunit pas (58 ans déjà). Je ne veux plus tomber. Comment puis-je améliorer cette situation ? Merci beaucoup. Vos conseils, articles et vidéos sont vraiment très pédagogiques et utiles. Belle soirée

        Réponse
        • admin-adada-50

          Bonjour Sophie, effectivement, la situation n’est pas évidente. J’ai eu un problème assez similaire avec deux juments, deux sœurs que j’ai acheté en même temps et qui avaient toujours vécus ensemble. Elles avaient 4 et 5 ans, pas manipulées et pas débourrés. Elles étaient fusionnelles, impossible de les concentrer quand on les séparait …On a fait le débourrage tant bien que mal. Mais ensuite, en cours, elles faisaient toutes les deux tomber les cavaliers pour venir se coller l’une à l’autre. La seule solution que nous avions (et qui a marché) a été de les séparer. Ca a été dur. Pendant plusieurs mois, elles ne se sont plus vus, elles n’étaient pas ensemble sur les cours … Aujoudr’hui, elles sont à nouveau ensemble mais elles sont devenues indépendantes. Et ça a même été bénéfique car maintenant, elles ont des interactions avec le reste du troupeau. Même si elles adorent être ensemble, elles sont capables de tisser des liens avec d’autres chevaux …et avec des humains.
          Je te conseille donc de les séparer pendant quelques mois, et d’aller les voir tous les jours, de faire des gratouilles, du travail à pied, des petites sorties …pour qu’elles tissent du lien avec toi. Je suis sûr que cela leur sera bénéfique. Bon courage.

          Réponse
  2. Caelys

    Bonjour Aurélie et merci encore une fois pour cette thématique abordée pas à pas !

    Pour le coup je prends énormément d’avance et d’anticipation pour mon poulinou, qui ne sort pas encore en balade, mais je trouve ça bien que tu insistes sur la relation de confiance a développer en amont. C’est justement pour ça que je ne sors pas encore car c’est déjà très brouillon dans les espaces connus lorsqu’une stimulation extérieure arrive, on va encore attendre un peu pour l’inconnu 🙂

    Réponse
    • admin-adada-50

      Merci de ton commentaire ! Et bon expérimentation avec ton poulain 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.