Comment traiter un abcès sous le sabot de son cheval ?

Salut les cavaliers ! Vous constatez que votre cheval boite, mais vous n’en connaissez pas la raison ? Il est possible que votre compagnon souffre d’un abcès. Si tel est le cas, traiter un abcès sous le sabot n’est pas anodin. Mieux vaut réagir rapidement pour soulager la douleur du cheval, mais aussi pour éviter d’éventuelles complications. Martin Seguin, maréchal-ferrant, nous livre ici les étapes indispensables pour soigner l’abcès de son cheval.

Soigner l’abcès de son cheval sous le sabot. Transcription de la vidéo YouTube.

Diagnostiquer l’abcès sous le sabot de son cheval

Conséquences d’un abcès

Il va sans dire que n’importe quel cavalier n’aime pas voir son cheval boiter. Trouver le moyen de le soulager devient alors une priorité. Différentes causes peuvent être à l’origine de la boiterie du cheval, mais bien souvent, il peut s’agir d’un abcès sous son sabot. Soigner l’abcès de son cheval et le réduire est primordial. En effet, s’il est mal traité, il va se développer à l’intérieur de la boîte cornée. Cette inflammation va alors creuser une cavité de plus en plus grande dans le sabot, et ainsi le rendre fragile.

Il est d’autant plus important de savoir reconnaître un abcès sous le sabot, qu’il arrive parfois que le cheval ne boite pas du tout. Ce n’est qu’après un certain temps que vous pourrez constater une fente en haut du sabot, au niveau du bourrelet périoplique. Cette zone, à la naissance de la corne, n’est pas encore solidifiée. Elle est donc plus molle que le reste du sabot. Cette lésion est alors propice à laisser le bouton de pus s’écouler au-dessus ou en dessous de la fente qui s’est créée.

Le cheval est gene par un abces present sous le sabot.
Soigner l’abcès de son cheval devient une priorité dès lors qu’il est diagnostiqué. Photo par Tatiana Twinslol sur Pexels.

Au fur et à mesure que la corne va pousser, cette fente va s’allonger vers le bas, fragilisant ainsi le sabot lors de la pose des clous au moment de le ferrer. Toutefois, même si les sabots du cheval non-ferré ne sont pas sollicités sur un sol dur et abrasif, avec le temps, cette fente finira par déformer la boîte cornée, et ce, pour un long moment.

Il est nécessaire de garder en tête qu’il faut compter une année pour la croissance complète d’un sabot. De ce fait, une altération à la naissance de la corne mettra un an pour se déplacer progressivement au bas du sabot. Le cheval s’en trouvera alors vulnérable autant de temps si rien n’est fait pour soigner son abcès.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Nœud de ligne : Comment le réaliser ?

Faire intervenir un professionnel pour traiter un abcès sous le sabot

Il vaut mieux faire intervenir un professionnel pour soigner l’abcès de son cheval et le soulager au plus vite. Vous pouvez évidemment faire appel à votre vétérinaire. Sachez tout de même que c’est bien souvent le maréchal-ferrant qui va pouvoir se charger de le réduire. Un vétérinaire est tout à fait capable de traiter un abcès, mais l’intervention du maréchal-ferrant est à privilégier si l’inflammation se situe au niveau du sabot. Quoi qu’il en soit, les services d’un professionnel sont nécessaires.

Cibler la zone infectée

Un cheval peut boiter pour différentes raisons, mais celle due à un abcès est certainement la plus simple à détecter. Si du jour au lendemain, votre cheval boite « à pattes cassées » comme s’il s’était fracturé la patte, il y a de fortes présomptions pour qu’un amas de pus soit à l’origine de cette démarche.

Pour en avoir le cœur net, le maréchal-ferrant va dans un premier temps, toucher le sabot qui semble douloureux et comparer la différence de température avec un sabot sain. L’inflammation crée une chaleur qu’il est facile de percevoir à la palpation. Si cette chaleur est nettement perçue, même en période hivernale, alors il n’y a aucun doute à avoir sur le diagnostic de l’abcès.

???? À lire aussi pour manipuler les sabots de son cheval en toute sécurité : Éduquer votre cheval à prendre les sabots : 10 conseils du maréchal-ferran

Soigner l’abcès de son cheval pour le soulager

Une fois le diagnostic établi et la zone à soigner ciblée, le maréchal-ferrant va alors procéder à différentes manipulations :

1- Nettoyer la zone en grattant autour de la ligne blanche

Pour ce faire, le professionnel va venir gratter toutes les zones de la ligne blanche et la sole du sabot, pour ainsi les mettre à nu. Souvenez-vous, l’infection va chercher la zone la plus tendre pour sortir.

2- Rechercher les zones noires

Le nettoyage de la ligne blanche et la sole devrait laisser apparaître des zones anormalement noires . Celles-ci indiquent au professionnel qu’il se rapproche précisément de la zone infectée.

3- Creuser et insister sur ces zones noires suspectes

À l’aide d’une rainette, le maréchal-ferrant va creuser plus profondément sur ces zones noires pour enfin voir apparaître un suintement. Celui-ci s’intensifie en exerçant une légère pression sur la cavité qui s’est formée à l’intérieur du sabot.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rando à cheval : 10 raisons pour se lancer !

4- Observer l’écoulement d’un liquide blanc transparent

La zone ulcérée est alors mise à jour. L’ouverture de la poche fait entrer de l’air, ce qui permet au liquide infectieux de s’écouler vers l’extérieur. L’épanchement d’un liquide coloré indique la présence de pus et confirme l’inflammation. L’odeur pestilentielle qui s’en dégage lors de l’écoulement de ce liquide est tout à fait caractéristique d’un abcès.

abcès cheval boiterie

5- Désinfecter localement la plaie

Pour finir, il ne reste plus au maréchal-ferrant qu’à désinfecter l’ouverture de la lésion, et ainsi éviter une surinfection. En effet, l’abcès a grignoté l’intérieur du sabot et une cavité devenue tendre, s’est creusée, ce qui peut faciliter l’entrée de nouvelles bactéries. La désinfection locale s’effectue très simplement et de nombreux produits existent sur le marché. La bombe tétracycline (la bombe grise ou bleue), très facile à utiliser, fera très bien l’affaire.

6- Garder la plaie le plus au sec possible

Dernière étape et non des moindres : laisser son cheval pâturer au sec. Selon la saison, cela peut être plus facile à dire qu’à faire. Idéalement, le cheval doit continuer à bouger et à marcher, mais sur un sol dépourvu de toute humidité.

Au moment de creuser les zones noires pour libérer le liquide infecté, ne soyez pas surpris de voir votre cheval mâchouiller. En effet, la pression exercée par l’abcès dans le sabot est très douloureuse. L’évacuation de ce liquide va alors procurer au cheval un véritable soulagement. La sensation de confort ressentie se manifeste par ce réflexe de mâchouiller. Nul doute que vous vous sentirez soulagé pour lui également !

????Pour continuer à bichonner votre dadou dans les règles de l’art, je vous invite à consulter ceci : Pansage complet, tuto en vidéo

Vous savez dorénavant comment réagir pour soigner l’abcès de votre cheval. Toutefois, n’essayez pas d’intervenir vous-même, au risque d’empirer la situation. Faites appel à un professionnel. Après son intervention, vous devriez normalement constater une nette amélioration au bout de 3 ou 4 jours, voire une guérison complète. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à le rappeler de nouveau.

Pour bien visualiser chaque étape, consultez cette vidéo sur ma chaîne YouTube : (837) ????Boiterie chez le cheval : Que faire en cas d’abcès ? – YouTube

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.