Salut les cavaliers ! C’est Aurélie du blog A dada mon Dadou !

Alors je vous retrouve pour une nouvelle séance avec Qoyotte, dans laquelle on va travailler l’exercice n°3 de mon livre : “Travail à pied: 10 exercices pour devenir complices.”

Je vous rappelle au passage que vous pouvez télécharger ce livre gratuitement directement en-dessous de cette vidéo ou sur le blog A dada mon dadou.

Le travail à pied sur la piste

TRANSCRIPTION TEXTE DE LA VIDÉO

Plutôt que de lire cette transcription, installez-vous confortablement dans votre fauteuil et visionnez la vidéo !

Cet exercice consiste à faire des transitions, comme on l’a fait à l’exercice n°1. Sauf que cette fois, on va passer sur une grande longe. Aujourd’hui on ne va pas le longer en cercle pour commencer. On va utiliser notre longe pour amener notre cheval sur la piste. Le but va être d’instaurer un dialogue à distance avec notre cheval. Donc de pouvoir communiquer avec lui en s’éloignant au fur et à mesure.

Le fait de travailler sur la grande longe va aussi instaurer la communication corporelle avec votre cheval. Réellement c’est votre placement à côté de votre cheval qui va faire qu’il va soit avancer, soit s’arrêter, soit partir au trot, soit partir au galop.

Le matériel

Avant de commencer, un petit point matériel. Là encore vous n’allez pas avoir besoin de grand chose.

Le licol

Alors sur le cheval vous allez pouvoir soit faire cet exercice en licol, soit le faire en filet. Moi je vous recommande de le faire d’abord en licol même si c’est un jeune cheval. Comme ça si vous faites de erreurs de mains ou si votre cheval part un peu plus brusquement, vous allez protéger sa bouche. Que votre licol soit éthologique ou pas, on s’en fiche. Vous pouvez très bien prendre votre licol d’écurie si vous avez ça sous la main, pas de souci.

La longe

Donc également vous allez avoir besoin d’une grande longe. Celle ci fait entre 8 et 10 mètres. Je ne sais plus, elle doit faire 8 mètres. Ce qui est important quand vous faites votre achat, c’est de prendre une longe en coton. Parce que si vous prenez une longe en synthétique et que votre cheval tire, ça risque de vous bruler les mains. Ou alors, auquel cas, si vous avez une longe en synthétique, vraiment longez avec des gants parce que sinon ça peut vraiment faire mal.

La chambrière

Enfin le dernier outil dont vous avez besoin, c’est d’une chambrière. Je ne sais pas si vous la voyez en entier dans le cadre. Celle ci est vraiment très très grande, c’est ma chambrière de voltige. Vous pouvez commencer avec une chambrière beaucoup plus petite.

Pour commencer sur la piste

Là je vais commencer à mettre mon cheval au pas et à l’emmener sur la piste. Cela va vraiment être notre exercice aujourd’hui d’aller sur la piste. Pour l’instant je reste très proche de lui et je révise un petit peu les bases que l’on a  vu dans l’exercice numéro 1. Le cheval ne met double pas, il est actif, il avance bien. Impeccable !

Et donc petit à petit, je vais rallonger ma longe et m’éloigner progressivement de mon cheval. Donc pour le faire avancer, je vais orienter mon nombril plutôt vers le passage de sangle. Pour avoir un cheval actif.”Oh là un petit peu trop actif !” Voilà, je ravance…

Alors ce qui est important c’est que mon cheval garde sa longe tendue. Il avance au même rythme que moi. Je n’hésite pas à lui parler. Pour arrêter mon cheval, je vais orienter mon nombril plutôt vers ses épaules et je vais lui dire “oh là “. Et pour avancer, hop, je vais remettre mon nombril vers le passage de sangle.

Le code de la chambrière

Avec Qoyotte, j’utilise aussi ma chambrière pour pouvoir m’arrêter. Avec les chevaux de voltige on a tendance à passer la chambrière devant pour les arrêter et à la mettre derrière pour qu’ils avancent. Hop la chambrière est devant ça veut dire à mon cheval de s’arrêter. Je passe la chambrière derrière, ça veut dire à mon cheval d’avancer . C’est un code assez spécifique aux chevaux de voltige mais moi je travaille tous mes chevaux comme ça car c’est quand même super pratique !

S’éloigner du cheval, qui reste sur la piste

Petit à petit je vais pouvoir redonner du mou. Mais pour être sûre que mon cheval ne vienne pas vers moi et ne coupe pas, je vais pointer ma chambrière vers son épaule. Pour qu’il garde de la distance avec moi.

Et là, maintenant je vais marcher tout droit et je vais emmener mon cheval sur la piste. Voilà “piste” ! Et j’avance comme ça avec lui. Comme on le verra sur la vidéo du “longer au carré” je fais attention dans les tournants à ne pas le devancer. A bien rester au niveau du passage de sangle.

Introduire des transitions

A distance, je peux demander un arrêt :

“Qoyotte, oh là. non Qoyotte, oh ! Voilà, Qoyoote marcher !”.

Alors quand ça se passa bien au pas, eh bien je vais pouvoir faire la même chose maintenant au trot. Donc il va falloir que je coure à côté de lui. Au départ sur un jeune cheval ça peut un peu les surprendre qu’on coure à côté d’eux. Donc il faut se méfier et y aller petit à petit.

Parti au trot sur la piste

Donc là, à la voix, avec une petite action de ma longe vers l’avant, pour avoir une action sur le licol, renforcée si besoin par chambrière, je lui demande de partir au trot.

“ Qoyotte trotter ! Non non non au trot ! Qoyotte à la pêche ce matin. Non ! Oh là. Voilà”

Dans ces cas-là je repasse ma chambrière devant pour lui dire qu’on reste au trot. Et je vais partir sur une ligne droite.

La difficulté de la chambrière

Alors c’est pas toujours évident de courir avec la chambrière à la main en restant à côté. Donc si c’est trop compliqué vous pouvez aussi laisser la chambrière et juste activer votre cheval en levant la main comme ça derrière. Et si il revient trop vers vous, vous pouvez faire des petites secousses comme ça avec votre longe. Pour qu’il s’éloigne de vous.

Après le principe est le même. Quand je veux partir au trot, je lève derrière, mon cheval pars au trot et si je veux repasser au pas “oh pas” j’utilise ma voix et je passe devant.

Que faire si …

Un problème qui peut vous arriver avec votre cheval quand vous voulez le mettre sur la piste à distance, c’est d’avoir un cheval qui pars trop vite. Dans ce cas, vous vous retrouvez à courir, courir, courir, voir même vous vous retrouvez derrière. C’est une situation qu’on va éviter en mettant votre cheval en cercle.

Donc je vous montre : Là je vais faire partir Qoyotte, “ hop” et on va imaginer qu’il va beaucoup trop vite, du coup je me retrouve derrière. Dans ces cas-là, je me stoppe et je met en cercle jusqu’à récupérer correctement mon cheval. Bien me repositionner et ensuite je repars avec lui sur la piste.

La tenue de la longe, une question de sécurité

Une dernière chose que j’ai oublié de vous dire. C’est au niveau de la tenue de la longe. Là je ne vous ai pas montré comment la lover, ni rien. Vous la tenez un peu comme vous voulez. On verra ça plus tard quand on parlera du grand cercle.

Par contre il y a une chose qui est vraiment très très importante, c’est que vous ne vous retrouviez jamais avec la longe qui traîne au sol. Sinon vous pourriez avoir le pied dedans et c’est dangereux.

De même, n’entourez jamais la longe autour de votre poignet ça peut être aussi dangereux. Donc faites bien attention à avoir les choses à plat et à remonter ce qui vous reste comme flot de longe pour vous éviter de vous retrouver trainé par votre cheval. Donc c’est vraiment important en terme de sécurité.

Vos impressions

Voilà j’espère que cette vidéo vous a plu. J’ai hâte de voir dans les commentaires si vous avez réussi à le mettre en place avec votre cheval. Pensez également à partager cette vidéo avec vos amis et à vous abonner si ça n’est pas encore fait.

Allez ! A dada mon dadou !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 22
  •  
  •