Voici une vidéo pour illustrer l’exercice n°1 sur le respect, issu de mon livre : “Travail à pied. 10 exercices pour devenir complices”. Cet exercice pose les bases du respect entre vous et votre cheval. Un exercice idéal à faire au début du travail avec votre cheval, au débourrage ou même poulain !

Plutôt que de lire la transcription texte, installez-vous confortablement dans votre fauteuil et visionnez la vidéo !

Retranscription texte de la vidéo

Salut les cavaliers, c’est Aurélie du blog A dada mon Dadou ! Alors aujourd’hui exercice numéro 1, travail sur une petite longe pour apprendre à votre cheval le respect.

Mon livre : Travail à pied. 10 exercices pour devenir complices

Alors je vous propose une série de 10 vidéos pour illustrer mon livre “Travail à pied, 10 exercices pour devenir complices”. Vous pouvez télécharger ce livre en cliquant sur le lien ici, en vous rendant sur le blog ou directement en cliquant sur le lien en dessous de cette vidéo. Dans ce livre, je vous propose 10 exercices simples et faciles à réaliser pour avoir une relation complice avec votre cheval et avoir un cheval respectueux dans pleins de situations.

Exercice 1 : le respect sur la petite longe

Donc aujourd’hui le premier exercice va être de travailler avec votre cheval sur la petite longe. Pour faire cet exercice l’avantage c’est qu’on n’a pas besoin de beaucoup de matériel. On a juste besoin d’un licol, qu’il soit éthologique ou pas, d’une petite longe, celle-ci fait à peu près 1m20. Et éventuellement d’un stick, tout dépend de votre cheval.

Cet exercice j’en ai fait la base de mon travail avec tous mes chevaux. Parce qu’il pose en fait les bases du respect entre vous et votre cheval. Et donc, cet exercice va vous servir tout le temps dans votre vie quotidienne. Quand vous aller donner à manger à votre cheval, quand vous voulez le sortir du pré, quand vous êtes en concours dans une situation stressante ou en randonnée dans un passage délicat où vous devez descendre, vous avez la certitude que votre cheval va vous respecter et ne va pas vous sauter dans les bras, même en situation de stress.

Même si cet exercice vous paraît facile et pas forcément hyper intéressant, il est quand même la base de la relation avec votre cheval. L’avantage aussi de cet exercice, c’est qu’il peut se faire de tout temps. Par exemple, aujourd’hui il fait très très froid, j’aurai pas forcément envie de monter à cheval mais je peux travailler à pied avec mon poney.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Posez-moi vos questions ! Réponses en vidéo !

Comment se placer ?

La première chose, vous êtes à l’arrêt avec votre cheval et en vous aidant de la voix, et éventuellement d’une petite pression vers l’avant avec votre licol,vous lui demandez de marcher. Vous vous mettez en mouvement et votre cheval se met en mouvement. Là avec Qoyotte je n’ai pas eu besoin de faire grand chose car il répond bien à la voix. Donc je lui demande de marcher, il marche avec la même vitesse que moi. Et quand je vais vouloir m’arrêter, soit je vais faire une petite pression sur mon licol vers l’arrière et surtout le fait de lui dire de s’arrêter et le fait que moi je m’arrête qui va le faire s’arrêter. Alors là, il m’a doublé un petit peu, donc on va la refaire. Donc là, j’ai eu à chaque fois besoin d’une pression de licol. Normalement il devrait s’arrêter quand je m’arrête.

Les transitions pas / trot

Alors ensuite, on va pouvoir faire la même chose en faisant des transitions au trot. Je marche avec Qoyotte, et je lui dit “trotter”. Je coure et il coure à côté de moi, à la même vitesse que moi. Et quand je repasse au pas, je lui parle bien avant, je le préviens. J’ai arrêté de courir, il s’est arrêté de courir également. Et on s’arrête. Pensez à chaque fois à lui dire quand c’est bien et à le récompenser. “Qoyotte, marcher. C’est bien. Qoyotte, trotter. Oh pas. Bien et Qoyotte Oh là. Voilà !”

Les transitions trot/arrêt

Maintenant, une fois que mes transitions arrêt-pas-pas-trot sont bonnes, je peux essayer de m’amuser à faire des transitions par exemple trot-arrêt. Donc on va essayer, c’est parti Qoyotte. Donc, je remets Qoyotte au trot. “Qoyotte oh là. Ok ! Qoyotte, trotter !” Donc ça fait des petites transitions trot-arrêt-trot. Elles vont devenir précises à force de le travailler.

Que faire si …?

Votre cheval ne se porte pas vers l’avant

On va voir maintenant ce que vous pouvez faire si votre cheval ne se porte pas vers l’avant. D’accord ? Donc par exemple, là vous voulez partir au trot, vous courez, vous courez…et votre poney ne part pas. Donc, là ce que vous allez faire, c’est faire une pression sur la longe tout en continuant de lui parler ou alors vous allez aussi pouvoir utiliser votre stick et puis le toucher un petit peu avec votre stick comme ça. Pour le stimuler, pour qu’il parte au trot. Donc là, une petite pression vers l’avant, Qoyotte est déjà parti mais j’aurai pu aussi faire une pression de stick. Donc là, Qoyotte est beaucoup plus réactif car il déteste le stick, mais c’était juste pour vous montrer.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Et si on parlait ...de vous ?

Si votre cheval vous double ou vous bouscule

Un autre problème qui peut vous arriver, c’est d’avoir votre cheval qui vous double et du coup quand vous vous arrêtez, il continue, voir même il vous pousse. Dans ces cas-là, si jamais je veux m’arrêter et que mon cheval ne s’arrête pas, je vais pouvoir lever le bras comme ça pour qu’il reste à sa place et qu’il ne me double pas. Ok, donc j’ avance. Imaginons que Qoyotte veut me doubler, je lève le bras pour qu’il reste à sa place. En fait, il n’a pas le droit de venir vers moi et de me pousser, d’accord ?

Il y a une autre technique aussi. C’est de mettre votre stick devant. Donc Qoyotte il n’aime pas du tout quand on a des objets dans les mains, que ce soit un stick ou un ballon de horse-ball. Vous pouvez, ça m’est déjà arrivé avec des jeunes chevaux qui n’étaient pas du tout respectueux, avoir votre stick devant vous. Quand vous marchez avec lui, si jamais il essaye de vous doubler, vous pouvez bouger votre stick un peu comme ça. Mais généralement juste de lever la main, le cheval le respecte.

J’espère que cet exercice vous a plu. Maintenant à vous d’éteindre votre ordinateur, d’aller chercher votre cheval et de travailler cet exercice de respect.

Si cette vidéo vous a plu, pensez à la partager pour en faire partager vos amis.

Et n’hésitez pas à me laisser dans vos commentaires vos retours d’expériences quand vous aurez fait cet exercice avec votre cheval.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    35
    Partages
  • 35
  •  
  •