Gazou dans cet article invité va vous parler de la serpentine. J’en profite pour la remercier de sa participation à la cavalcade des blogs de ce mois-ci dont le thème est : Votre exercice préféré. Donc je vous laisse donc le découvrir ! Et n’hésitez pas à me laisser vos impressions dans les commentaires ci-dessous. Et si vous souhaitez vous aussi contribuer à cette cavalcade mais que vous n’avez pas de blog, comme Gazou, n’hésitez pas à m’envoyer votre article.

Gazou et Bailli de la Lande

exercice serpentineJe m’appelle Gazou, j’ai 29 ans et j’ai un tout petit compte Instagram pour mon cheval, Bailli De La Lande ( http://instagram.com/bailli_dll ), destiné autant à me faire des souvenirs qu’à partager et faire des rencontres, mais pas du tout à obtenir la gloire. Je n’ai pas de blog, je n’ai pas de chaîne YouTube. Par contre ce que j’ai, c’est une folle envie de progresser en selle, à cru, à pied, et dans ma relation avec mon cheval !

Et cela fait un moment que je me dis que le partage d’exercices serait une super chose, car ma coach Julie est une monitrice hors pair ! Je participe donc à cette cavalcade des blogs disponible ici : https://adadamondadou.com/equitation-votre-exercice-prefere/ lancée par l’excellente Aurélie du blog https://adadamondadou.com

Cliquez ici en savoir plus sur la cavalcade des blogs.

La serpentine, un exercice formateur

Mon exercice préféré de ces derniers mois, a été proposé par elle lors d’un cours collectif de dressage. Et c’est souvent l’exercice qui paraît le plus simple qui est le plus efficace ! En effet, il s’agit d’un exercice sur le tracé de la serpentine, c’est vieux comme le monde et pourtant toujours aussi formateur !

Combien en avions-nous fait avant ? Des cinquantaines ! Combien cet exercice nous a rapportés ? Bien plus que toutes les fois précédentes !

Le principe ? Décliner le tracé de la serpentine avec différentes exigences !

La serpentine avec changement d’incurvation

serpentine avec changement incurvation

Exigence n°1 : Une serpentine avec changement d’incurvation, uniquement avec le bassin/les fesses/les jambes. Les mains ne doivent servir qu’à décontracter.
Mes impressions : Si gérer la direction sans les mains est un exercice que l’on avait souvent pratiqué, le fait d’entamer l’exercice avec une précision de tracé et des changements d’incurvation rapprochés m’a obligée à prendre garde à ma position. Et à être réactive et exigeante dès le départ.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  La chute, laissez tomber !

La serpentine sans changement d’incurvation

serpentine sans changement d'incurvation

Exigence n°2 : Une serpentine sans changement d’incurvation, uniquement avec le bassin/les fesses/les jambes. Les mains ne doivent servir qu’à décontracter.
Mes impressions : J’ai bien pu constater l’asymétrie de mon cheval, qui cède bien plus facilement à la jambe gauche. Je le savais mais c’était vraiment flagrant à ce moment du cours.

Associer la serpentine à une contre-épaule en dedans :

Sans changement d’incurvation après la première boucle

serpentine contre epaule en dedans

Exigence n°3 : La première boucle de la serpentine, et au lieu de changer d’incurvation, partir sur une contre épaule en-dedans tout droit.
Mes impressions : Les premiers passages ont été fastidieux, car le tracé précédent était bien imprimé dans mon corps et dans la tête de mon cheval. Mais nous avons rapidement dû nous adapter. Ce qui était une bonne manière de tester notre disponibilité mais aussi de nous muscler (l’un comme l’autre !).

Avec changement d’incurvation après la première boucle

serpentine contre epaule en dedans incurvation

Exigence n°4 : la première boucle de la serpentine, le changement d’incurvation, partir sur une contre épaule en-dedans tout droit (à l’autre main, du coup)
Mes impressions : Se fixer un point de repère du regard permet d’être plus précis et de se concentrer sur ses sensations. Si le poids n’a pas été correctement transféré d’un côté à l’autre, c’est la cata, il n’y a pas de légèreté et pas de déplacement latéral.

Associer la serpentine à un départ au galop

serpentine depart au galop

Exigence n°5 : la première boucle de la serpentine, le changement d’incurvation, le départ au galop
Mes impressions : tout le travail en amont, préparatoire, a rendu CE moment magique et parfait.

Les exercices de la serpentine à l’autre main

serpentine seance equitation

Exigence n°6 : refaire tous ces exercices en prenant la serpentine dans l’autre sens (et donc en commençant à l’autre main)
Mes impressions : principalement, j’ai eu la sensation de presque tout recommencer depuis le début, et de fatiguer bien plus vite à l’autre main…

La serpentine, mon exercice préféré

gazou bailliPourquoi j’ai aimé cet exercice ? Parce qu’il a rendu mon cheval autonome, attentif, à l’écoute, équilibré. Comment je l’ai senti ? Principalement lors du premier départ au galop, qui est toujours un peu fastidieux pour mon Bailli et moi. Cette fois, il s’est fait dans une fluidité extraordinaire et avec un cheval qui s’est tenu, en partant sur l’impulsion de la jambe intérieure et le relâchement de la rêne intérieure.  Et il est resté rond et décontracté tout en étant à l’écoute !

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  La mise en selle, c'est chiant !

Et vous, quel est votre exercice préféré ?

J’ai hâte de savoir si certains ont essayé et ce qu’ils en ont pensé! Mais aussi et surtout de lire les exercices préférés des autres cavaliers !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •