Alors aujourd’hui je vous propose une séance un petit peu spéciale car je vais filmer ma première séance de longe avec ma jument Bélinda.

Transcription texte de la vidéo

Hey ! Salut les cavaliers ! Alors moi c’est Aurélie et vous êtes sur le blog A dada mon dadou !

Présentation de Bélinda

Alors Bélinda c’est une jument Mérens de 6 ans que j’ai débourré à l’âge de3 ans, qui a fait du club et qui a été arrêté un an quand elle a eu son poulain.

Donc du coup le but de former Bélinda à la longe c’est de pouvoir la mettre ensuite en cheval de voltige pour pouvoir en fait soulager Qoyotte que vous avez l’habitude de voir à la longe.

Parce que du coup j’ai plusieurs équipes club 3, club 2 et club 1 cette année donc du coup voilà pour répartir le travail sur un petit peu tout le monde j’ai décidé de former Bélinda. Et si tout va bien elle va faire du club 2.

Donc je vous propose de longer Bélinda ensemble pour qu’on puisse évaluer en fait le travail que je vais avoir à faire tout au long de l’année.

On va voir ces avantages qu’elle va avoir à la longe, les inconvénients et sur quel point on va pouvoir travailler. Et si ça vous intéresse je vous propose de faire un petit journal de bord vidéo de l’évolution de Belinda avec une vidéo tous les quinze jours pendant toute l’année !

Et donc du coup pour la perfectionner pour la voltige, je travaillerai évidemment à la longe mais je travaillerai aussi aux longues rênes et monté.

Première séance, les points positifs

Une vrai gentille

Donc en termes de points positifs déjà la jument c’est une vraie gentille ! Ca c’est clair. Elle est zen dans son travail alors qu’elle était toute seule dans dans la carrière et qu’il y avait les copains à côté. Elle n’a même pas cherché à les appeler ou à les rejoindre.

Une bonne mise sur le cercle

Elle s’est bien mise sur le sur le cercle. J’étais carrément étonné parce que je pensais avoir plus de mal à la mettre sur le cercle ! Et en fait dès la première demande elle est partie au bout de sa longe. Vraiment ça c’était très bien.

Sinon elle répond bien au placement du corps. Donc en fait quand on veut l’arrêter ou quand on veut la faire avancer elle répond plutôt bien. J’ai pu la mettre au trot et elle a gardé son trot sur le cercle.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  LES 7 POINTS CLES DE LA POSITION EN EQUILIBRE

Première séance, les points négatifs

Alors si on voit maintenant les points négatifs, il y en a plusieurs !

Une jument qui fait face

Alors la jument m’a plusieurs fois fait face. Ça pour une première séance c’est complètement normal. Dès que je me positionnais un tout petit peu trop devant, tac, elle tournait et elle venait vers moi .Donc ça , ça va être à force de faire en fait qu’elle va comprendre que déjà que quand je demande un arrêt sur le cercle il faut qu’elle reste sur le cercle et puis tant que ma chambrière n’est pas passée devant elle n’a pas à venir vers moi. Mais ça, ça va se faire petit à petit.

Un problème d’impulsion

premiere seance belinda

Le gros souci à mon avis qu’on va rencontrer dans le travail de la jument c’est qu’elle est très très lourde ! Et qu’elle n’est vraiment pas très vive ! Et donc du coup ça va être difficile mais pas impossible je pense. Mais en tout cas ça va être difficile d’arriver à la mettre au galop déjà. Puisque je n’ai pas réussi à la mettre au galop .Alors à un moment donné j’ai marché avec et puis je les accompagné un petit peu en courant pour essayer d’avoir une ou deux foulées de galop.

De là à pouvoir être au milieu de mon cercle et avoir une jument qui galope pendant deux ou trois minutes, il y a vraiment du travail.

Voilà. Donc après je ne pense pas que ça soit impossible. Je pense qu’il faut qu’elle comprenne ce qu’on attend d’elle et puis ça devrait venir.

Alors elle n’aura pas un galop aussi vif que peut avoir un cheval de selle mais, en même temps, elle est destinée à faire du club 3 éventuellement du club 2.

On ne va pas lui demander non plus de galoper pendant neuf minutes sans s’arrêter.

Donc, voilà je pense que ça va être faisable.

Comment travailler le galop ?

Ensuite pour ce qui est du galop, je pense d’abord le travail est monté. Je pense que déjà si j’arrive à avoir un bon galop monté en cercle, ça va m’aider après pour la longe.

Alors pourquoi est-ce que je fais différemment ?

En fait c’est parce que c’est une jument qui n’a pas le mouvement en avant spontané en manège. Et en fait elle ne l’avait pas non plus quand je l’ai débourré. Et c’est pour ça que j’ai très très peu travaillé à pied quand je les débourré.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Équilibre du cheval : la ligne d'obstacles à 3 foulées

En fait j’ai travaillé un tout petit peu à pied mais quasiment pas à la longe. C’est pour ça que je vous disais que c’est sa première séance parce qu’en fait je n’ai vraiment pas fait grand-chose à la longe. Et en fait j’avais décidé de l’emmener directement dehors parce que c’est plus son élément.

C’est une Mérens et dehors elle avance bien.

Dans n’importe quel type de chemin. Elle est même cheval de bât en rando. Donc même avec une charge lourde dans n’importe quel type de chemin c’est une jument qui avance. Par contre en manège elle n’a pas ce mouvement en avant spontané. Donc du coup, je pense passer d’abord par le travail monté et puis ensuite avec un mixte longe / longues rênes, j’espère arriver à faire en sorte que la jument ait un bon galop.

Acceptation des voltigeurs

Et sinon en termes d’acceptation des voltigeurs, ça, ça ne fait pas très peur parce que la jument comme je vous le disais elle est habituée à porter des charges .Donc mon avis il n’y a aucune raison qu’elle n’accepte pas les voltigeurs.

Elle est vraiment gentille donc je ne l’imagine pas du tout baisser les oreilles  ou quoi que ce soit quand les voltigeurs vont aborder. Après, je peux me tromper. Mais vraiment dans le caractère de la jument, je ne pense pas.

Et vous, votre première séance ?

Alors si vous souhaitez vous aussi travailler votre cheval à la longe, ça pourrait être un petit challenge ! En fait, on pourrait se dire que qu’on va commencer à travailler ensemble. Et puis je vous propose si vous êtes ok c’est que moi tous les quinze jours de mon côté je vous publie une petite vidéo résumé et puis vous tous les quinze jours dans les commentaires vous me dites où vous en êtes.

Ça vous dit ?

Et je vous rappelle que si vous souhaitez progresser dans le travail à pied, vous pouvez télécharger mon livre « Travail à pied 10 exercices pour devenir complices » en cliquant sur le lien juste en dessous de la vidéo.

Allez, A dada mon dadou !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •