Comment aborder un obstacle à cheval ?

Si comme moi, vous appréciez de faire le point sur votre position à cheval avant de négocier un saut, vous savez que tout se joue très rapidement. En tant que monitrice d’équitation, je n’ai que quelques foulées avant le franchissement pour analyser la position de l’élève. Je peux ensuite lui prodiguer les conseils nécessaires pour réussir son saut d’obstacles à cheval. Analysons ensemble les points clés à prendre en compte pour éviter les chutes et aborder un obstacle sereinement.

Réussir son saut d’obstacles à cheval – Transcription de la vidéo YouTube

La position idéale à l’abord de l’obstacle

En équitation, réussir son saut d’obstacles relève bien souvent de la qualité de la position du cavalier. Au moment d’aborder son obstacle, il doit donc se trouver en position d’équilibre. Pour ce faire, il veillera à bien incliner ses talons vers le bas, à fléchir ses genoux sans les serrer contre la selle et à placer ses mains au milieu de l’encolure de son cheval. Ses épaules doivent être placées légèrement devant la ligne verticale tracée entre les fesses et les talons. Enfin, le cavalier porte le regard droit devant lui, et s’assure de rester souple dans ses articulations.

Le cheval, quant à lui, arrive droit au milieu de l’obstacle, de manière franche, prêt à amorcer son impulsion. À ce moment précis, sa cadence est régulière.

Une bonne position du cavalier pour reussir un saut d'obstacles.
La position du cavalier à l’abord de l’obstacle. Photo par Gène Devine sur Unsplash.

La gestion du planer pour réussir son saut d’obstacles à cheval

La position du planer correspond à l’instant où le cheval est en suspension au-dessus de l’obstacle. Il saute droit, calmement et lève bien les épaules en propulsant son corps au-dessus de l’obstacle. Il étire alors son corps de toute sa longueur pour permettre le franchissement. Le cavalier se doit de tout mettre en œuvre pour l’accompagner dans son évolution. 

Il laisse donc ses épaules suivre le mouvement du cheval. Ses genoux peuvent se refermer contre la selle, mais ne doivent surtout pas la serrer. Les mains du cavalier suivent la mobilité de l’encolure, les doigts légèrement ouverts. Sur ce temps de suspension, le cavalier porte déjà son regard sur l’obstacle suivant.

Gerer la position du planner lors de la phase de suspension du saut de l'obstacle.
La position du cavalier lors de la phase de suspension. Photo par Algorino sur Pixabay.

La réception après un saut en équitation

En fin de saut, le cheval se rééquilibre à la réception. Il est primordial qu’il ne répartisse pas tout son poids sur les épaules. Il doit engager les postérieurs et garder de l’impulsion pour se préparer au prochain franchissement.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ces coups de talons qui ne servent à rien !

Pour permettre une réception optimale du cheval, le cavalier prend appui sur ses pieds et conserve ses talons vers le bas pour plus de stabilité. Tout son corps est sollicité pour amortir parfaitement le choc du retour au sol : ses chevilles, ses hanches, mais surtout ses genoux simulent l’effet d’un ressort.

Pour un saut d’obstacles réussi, le cavalier se redresse à la réception de son cheval, et ne se laisse pas déséquilibrer vers l’avant. Ses genoux sont toujours au contact, prêts à garder ou redonner de l’impulsion si besoin. Tout comme le cheval, le cavalier se prépare à aborder les prochains franchissements. Il porte son regard dessus et anticipe déjà le placement de ses mains. 

Savoir conserver son équilibre lors de la reception du saut pour reussir son saut d'obstacles a cheval.
La position du cavalier à la réception du saut d’obstacle. Photo par TheOtherKev sur Pixabay.

Les erreurs les plus courantes en saut d’obstacles à cheval

Réussir son saut d’obstacle à cheval n’est pas chose aisée. À force d’entraînement, les cavaliers parviennent à rassembler et à optimiser l’ensemble des points clés au moment opportun. Avant cela, voici les erreurs les plus courantes que l’on peut observer :

  • Le cavalier aborde l’obstacle dans la position du planner, ses épaules trop en avant.
  • Celui-ci verrouille ses genoux et de ce fait, recule son bas de jambe.
  • Il contracte ses doigts sur les rênes ou garde les mains au garrot. 
  • Le cavalier regarde l’obstacle ou regarde par terre et par conséquent, avance ses épaules.
  • Enfin, il reste dans la position du planer à la réception au sol.

Les points essentiels à retenir pour réussir son saut d’obstacles à cheval

Je ne l’ai pas encore évoqué, mais respirer convenablement est primordial lors de tout effort. Nombreux sont les cavaliers qui la bloquent quand ils sautent. Cela a pour effet de bloquer et raidir tout leur corps, alors qu’ils ont besoin de mobiliser leur souplesse pour accompagner le cheval. Pour corriger ce défaut, je vous invite à essayer de parler ou de chanter lors de vos sauts.

Respirer profondément pour conserver la souplesse et le liant pour reussir son saut d'obstacles a cheval.
Respirer pour garder la souplesse et le liant nécessaire au saut d’obstacles. Photo par Alfonso Cerezo sur Pixabay.

Pour résumer les choses simplement, pour aborder un saut d’obstacles en équitation, il suffit de :

  • se placer en milieu de franchissement, prêt à amorcer une impulsion ;
  • porter le regard loin devant soi ;
  • garder les genoux semi-ouverts ;
  • conserver les talons vers le bas ;
  • placer les mains au milieu de l’encolure du cheval.
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment évaluer la vitesse de son cheval ?

Pour récapituler l’attitude à tenir lors du planer, il s’agit :

  • d’accompagner le cheval avec les épaules sans reculer le bas des jambes ;
  • d’anticiper le prochain franchissement.

Puis, lors de la réception, le cavalier doit :

  • se redresser ;
  • solliciter ses articulations pour amortir le choc du contact au sol ;
  • réamorcer l’impulsion nécessaire au prochain saut en maintenant les mollets au contact.

Comme vous pouvez le constater, réussir son saut d’obstacles à cheval requiert un ensemble de connaissances et de gestes à maîtriser. Pas de panique ! Aborder un obstacle à cheval n’est inné pour personne. C’est bien la régularité dans le travail qui ouvre la voie de la réussite, alors ne vous découragez pas. Et vous, quelle est la difficulté que vous rencontrez le plus pour appréhender vos sauts d’obstacles ? 

⏩ Pour vous aider à améliorer votre position à cheval, je vous invite à découvrir ma formation gratuite constituée de 3 vidéos, qui vous permettra d’approfondir vos connaissances sur la position en équilibre, la position assise, et la position à tenir face à un cheval difficile.

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.