Comment bien gérer ses premières sorties à cheval en autonomie ?

S’aventurer en promenade à cheval en autonomie est une expérience excitante et enrichissante. Vous allez mieux connaître votre cheval, développer votre relation, entretenir son physique, améliorer votre confiance en vous, et profitez d’un bol d’air pur loin des tracas quotidiens ! Mais les premières sorties à cheval en autonomie nécessitent une bonne préparation pour assurer la sécurité de tous. Voici mes conseils pour préparer votre cheval pour des sorties en autonomie.

1/ Préparation avant la sortie : quoi emmener, comment préparer son cheval, les considérations de sécurité

1/ Un cheval en bonne santé

Tout d’abord, assurez-vous que votre cheval est en bonne condition physique avant de partir en promenade. Il doit être capable de marcher, trotter et galoper en toute sécurité. Un point qui est trop souvent négligé par les cavaliers : les sabots. Vous allez rencontrer différents types de terrains, des routes goudronnées, des chemins caillouteux ou enherbés …Votre cheval doit être confortable tout au long du parcours. Si vous cheval est ferré, vérifiez que les fers sont bien en place et ne claquent pas. Si votre cheval est pied-nu et qu’il présente une sensibilité, équipez-le d’hipposandales.

sabots cheval sortie en extérieur
Votre cheval doit être confortable dans ses pieds tout au long de votre sortie – Photo Pixabay

2/ Un cheval équilibré et en bonne condition physique

En extérieur, vous rencontrerez différents types de terrain, et il est important, surtout si vous avez un jeune cheval, de l’entraîner et d’améliorer son équilibre avant votre première sortie. Pour cela, vous pouvez lui proposer des exercices en manège bien sûr, comme des petits obstacles rapprochés ou des exercices de barres au sol, qui amélioreront son équilibre. Mais l’idéal est de l’emmener sur un PTV (parcours en terrain varié) ou sur un terrain de cross pour lui permettre de se familiariser avec les montées et les descentes, et de travailler son endurance et son cardio par la même occasion !

3/ Désensibiliser son cheval

Une des grosses difficultés des sorties, qui est plus est en autonomie, c’est la peur de votre cheval face aux éléments extérieurs. Avant votre première sortie, je vous conseille de commencer la désensibilisation avec des exercices en manège, soit montés, soit en main. Vous trouverez dans cette vidéo des idées d’exercices :

Une des grosse difficultés des sorties, qui plus est en autonomie, c’est la peur de votre cheval face aux éléments extérieurs

Je vous invite également à commencer vos sorties en extérieur en groupe, avec des chevaux habitués et calmes. Ainsi, votre cheval appréhendera la nouveauté de façon sereine, en se calant sur les réactions de ses congénères.

4/ Eduquez votre cheval à pied et au montoir

En promenade, il n’est pas rare de devoir mettre pied à terre. Soit parce que votre cheval se bloque de peur, soit parce qu’il y a une branche au travers du chemin … Il est important que vous ayez bien acquis les bases du travail à pied pour pouvoir gérer votre cheval en main. C’est vraiment très important pour votre sécurité, pour celle de votre cheval et également pour les autres utilisateurs des chemins car il ne faudrait pas qu’il vous échappe . Imaginez par exemple que vous rencontriez un groupe d’enfants en VTT, il est indispensable que vous ayez la maîtrise totale de votre cheval. (Si cela n’est pas déjà fait, je vous invite à télécharger gratuitement mon livre : Travail à pied, 10 exercices pour devenir complices”)

Travail à pied A dada mon dadou
Travail à pied avec mon jeune Hawaï, une base essentielle pour développer la relation de confiance et de respect – Photo A dada mon dadou

Un autre élément important, le montoir. Je vois beaucoup (trop) de cavaliers qui n’ont pas appris l’immobilité à leur cheval, ou qui ne savent pas monter sans un cube de manège. Pour être en sécurité en extérieur, vous devez pouvoir facilement monter et descendre, à la gauche comme à la droite de votre cheval. Pour en savoir plus, je invite à visionner cette vidéo : Comment (bien) monter à cheval ?

5/ Un cheval à l’écoute de vos aides

Dernière élément essentiel pour assurer votre sécurité, celle des usagers et de votre cheval, être capable de gérer votre allure. Vous ne pouvez pas sortir en promenade avec un cheval qui essaie de vous embarquer au grand galop. Il est essentiel de bien travailler votre cheval en manège, avec des exercices de transition, pour pouvoir, quoiqu’il arrive, arrêter votre cheval en moins de 5 foulées.

Et si vous sentez votre Dadou un peu trop chaud et excité avant de partir, vous pouvez tout à fait lui permettre de se défouler en liberté dans le manège ou lui proposer une séance de longe.

2/ Préparez l’équipement nécessaire pour vos premières sorties a cheval en autonomie

1/ Le matériel de sécurité

Pour faire face à toutes les situations, vous devez avoir un équipement de sécurité, en plus d’un matériel de harnachement adapté. Par exemple, il est important de conserver sous votre filet un licol et une longe. En cas de problème, vous pourrez facilement descendre et attacher votre cheval rapidement.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  A l'eau, c'est Quantuveu !
Photo cheval promenade Mont Saint Michel A dada mon dadou
Mon cheval Rolin lors d’une sortie au Mont Saint Michel – Photo A dada mon dadou

Je vous conseille d’avoir aussi une petite trousse de secours, avec des pansements pour vous, et de quoi faire un pansement compressif pour votre cheval, en cas de plaie. Un cure-pied sera aussi indispensable pour enlever un éventuel cailloux coincé dans le fer. En fonction de la météo et de l’heure à laquelle vous partez, il peut être nécessaire de s’équiper de vêtements rétro-réfléchissants pour vous et pour votre cheval. En cas de brouillard, vous serez visible de tous.

Enfin, le téléphone portable est indispensable pour prévenir les secours en cas d’accident. Je vous conseille d’avoir le téléphone sur vous et pas sur votre cheval. On ne sait jamais, peut être qu’en cas de chute, votre Dadou continuerait son chemin sans vous …Il est bon aussi de prévenir une tiers personne de votre sortie et de votre itinéraire. Il existe également des applications qui détectent les chutes, vous géolocalisent et préviennent, soit les secours, soit un ami. Voici quelques applications : Kavale ; Tagalo,

2/ La bagagerie adaptée au cheval

Autre chose très importante, ne mettez pas vos affaires dans un sac à dos. C’est très dangereux, car en cas de chute, le matériel dans votre sac, comme le cure-pied, pourrait provoquer un choc sur votre colonne vertébrale. 

Les sacs à dos sont aussi très inconfortables pour le cheval. Je me souviens, quand j’étais petite, j’ai fait la traversée du Mont Saint Michel à cheval avec un groupe, dont un des cavaliers portait un sac à dos. A la fin de la journée, le cheval avait une énorme gonfle, sur le dos, à l’arrière de la selle. Pour assurer le confort de votre cheval, vous pouvez vous équiper d’un tapis à poche, de sacoches ou de fontes.

3/ Bien choisir son itinéraire

1/ Les meilleurs parcours pour les premières sorties, comment évaluer le niveau de difficulté

Pour votre première sortie, mieux vaut choisir un itinéraire proche de votre écurie, court et sans difficultés apparentes. Mieux vaut une sortie de 15 minutes, avec un cheval zen, qu’une sortie d’une heure avec un cheval apeuré. Évitez de choisir un parcours qui longe des grosses routes, qui passe près de grosses fermes avec des vaches et des tracteurs ou qui traverse un passage à gué. Vous pourrez envisager toutes ces difficultés plus tard, mais gardez à l’esprit que l’objectif principal d’une première sortie en promenade en autonomie, c’est le plaisir, pour vous comme pour votre cheval !

Sortie à cheval en autonomie dans les chemins creux de Normandie - A dada mon dadou
Promenade dans les chemins creux de Normandie – Photo A dada mon dadou

2/ Ne surestimez pas votre cheval (et ne le dégoûtez pas)

Toujours dans cette optique de plaisir, pensez que les premières sorties seul pour un jeune cheval sont éprouvantes, tant physiquement que émotionnellement… Et on a tous tendance à vouloir être trop gourmand ! Vous allez pouvoir proposer à votre cheval des sorties de plus en plus longues, ou plus techniques, mais en étant vigilant sur les signaux de stress ou de peur ou sur les signes de fatigue. Si vous faites des sorties trop longues ou trop éprouvantes, votre cheval ne va plus prendre de plaisir … et il ne voudra pas y retourner la prochaine fois …

4/ Pendant la promenade à cheval

1/ Gestion des allures

Pour le bien-être physique de votre cheval, une promenade doit se gérer comme une séance en manège, avec un échauffement et une détente. Prenez donc le temps de bien marcher votre cheval. Idéalement, les deux premiers kilomètres devraient se faire au pas. Quand vous trottez, pensez à faire des pauses régulièrement et à changer de bipède diagonal à chaque trot, pour éviter de fatiguer votre cheval. Le galop n’est pas une obligation avec votre cheval lors de ses premières sorties. Si vous avez un chemin adapté, et que votre cheval est calme, vous pouvez faire un ou deux petits galops, en faisant bien attention de contrôler la vitesse.

2/ Gestion du mental

Lors de sa première sortie en autonomie, votre cheval sera un peu sur l’œil, c’est normal. Attendez-vous à avoir des arrêts ou des petits écarts. Votre cheval est stressé, et cela va donc être votre rôle de le calmer et de lui donner confiance.

Pensez donc à bien respirer et à avoir une position confortable pour lui. Chaque fois qu’il se crispe, pensez à lui offrir un maximum de décontraction : ouvrez vos doigts sur les rênes, asseyez-vous confortablement dans la selle, et respirez !

On a aussi souvent tendance à anticiper toutes les éventuelles réactions de notre cheval. On aperçoit un troupeau de vaches et on se dit : “ Et si mon cheval avait peur, et si il faisait demi-tour …”. En imaginant tout un tas de scénarios dignes d’Hollywood, on a tendance à se crisper et à envoyer un message d’alerte à notre cheval. “Attention, il va se passer quelque chose de grave”

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Echauffement du cheval : 7 erreurs à ne pas commettre

Au contraire, laisser l’opportunité à votre cheval de savoir si cet élément lui fait peur ou pas, en restant décontracté et rênes longues. Et si votre cheval a effectivement peur, prenez le temps de l’arrêter, de le laisser regarder ce qui lui fait peur, de le rassurer, puis à nouveau de lui demander d’avancer.

5/ Le retour à l’écurie : les soins à prodiguer à son cheval après la sortie, l’analyse de la sortie

1/ Eviter les courbatures et les crampes

Quand notre cheval fait un effort musculaire, ses muscles produisent un déchet : l’acide lactique. Il est très important de l’évacuer avant votre retour à l’écurie. Sinon, le lendemain, votre cheval souffrira de crampes et de courbatures. Donc prenez bien le temps de faire marcher votre cheval rênes longues à la fin de votre promenade. Mon moniteur disait toujours, “un cheval a bien travaillé s’ il rentre sec à l’écurie” !

Et si vous voulez vous aussi éviter des courbatures, je vous conseille de faire le dernier kilomètre à pied ! Vous pourrez alors en profiter pour dessangler votre cheval d’un trou.
Arrivée à l’écurie, vous pouvez également lui faire un petit massage, surtout aux endroits où la selle était en appui. Plaisir garanti !

2/ L’inspection du corps et des membres

A votre retour de promenade, pensez aussi à bien inspecter les membres et le corps de votre cheval pour y déceler d’éventuelles blessures. Si le parcours était éprouvant pour votre cheval, n’hésitez pas à lui doucher les tendons et à lui appliquer de l’argile verte en prévention.

Cavalière douchant les membres de son cheval
Douchez les tendons et appliquez de l’argile verte en prévention – Photo Pixabay Pezibear

Vérifiez ses sabots et l’état de la ferrure. Pensez également à bien le bouchonner et frotter les traces de sueur, qui forment des petits amas de poils. Il vaut mieux les enlever maintenant plutôt que lorsqu’ils seront secs ! Vérifiez également que votre cheval s’hydrate correctement. Vous pouvez également lui donner une petite ration de nourriture s’il en a besoin ou une petite carotte pour lui faire plaisir !

3/ Remise au pré

Une fois votre cheval bien soigné, évitez de le mettre au box. Au pré, il va pouvoir continuer de marcher tranquillement, se rouler et aller voir ses copains !Profitez de cet instant pour observer votre cheval. C’est toujours très instructif pour un cavalier de voir comment son cheval réagit avec ses congénères, comment est-ce qu’il s’approprie son milieu ! Et nos dadous sont tellement beaux ! Prendre le temps de les observer permet de terminer cette belle promenade en beauté !

4/ Vérification du matériel

Ayant fait beaucoup de longues randonnées à cheval, j’ai comme règle de toujours ranger mon matériel de façon à ce qu’il soit prêt à être réutiliser le lendemain. Je vous invite à faire de même ! Pensez à brosser votre sangle pour y enlever les petits amas de poils qui pourraient être blessants. Pensez à brosser vos étriers, le dessous de votre tapis et à nettoyer votre mors (si vous en mettez un !)

5/ Analyse de la sortie

Carnet de bord
Le carnet de bord est une bonne astuce « motivation » – Photo Pixabay Kaboompics

Prenez le temps de vous asseoir et de réfléchir à votre sortie, notez les points forts et les points à améliorer pour les prochaines sorties. Personnellement, je tiens un petit journal de bord par cheval où je note toutes les sorties et les exercices que je fais. C’est ma petite astuce “motivation” ! Les jours où la séance ne se passe pas comme je voudrais, je relis les pages précédentes pour avoir conscience de notre progression. Je colle aussi des photos et je fais parfois des petits dessins des paysages traversés !

6/ Bonne promenade avec votre Dadou

En suivant ces conseils, vous et votre cheval serez prêts pour des sorties en autonomie sûres et agréables. Il est important de ne pas surestimer la capacité de votre cheval et de vous-même, ainsi que d’écouter les signaux de détresse de votre animal afin de préserver sa santé. N’oubliez pas de vous informer sur les règles et les lois en vigueur pour la pratique de l’équitation en autonomie dans votre zone géographique. Certains endroits peuvent être interdits, comme les plages en été. Bonne promenade et dites-moi dans les commentaires comment cela s’est passé !

Partager l'article

Partagez sur les réseaux

Articles populaires

Thèmes du blog

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Qui suis-je

Bonjour, je suis Aurélie Seguin, Cavalière depuis mes 5 ans et monitrice d’équitation depuis + de 15 ans. Je dédie ce blog à tous les cavaliers désireux d’apprendre à bien s’occuper de leur Dadous.