Sur mon centre équestre, en plus des cours hebdomadaires, je propose de la pension de débourrage. En un mois, je vais apprendre au jeune cheval à accepter le matériel de harnachement, à porter un cavalier. Et à connaître les codes pour être manipulé au pas, au trot et au galop. Si tout va bien, à la fin du mois, j’emmène le jeune cheval sur ses premières sorties en extérieurs aux trois allures.

Sauf que bien souvent, pendant ce mois de travail, je ne fais pas que ça ! Je passe en général une bonne semaine à apprendre au jeune cheval des choses que normalement il devrait connaître, qui devraient faire partie de l’éducation du poulain. Et je vois régulièrement des chevaux adultes, qui travaillent, et qui ne maîtrisent pas non plus ces principes élémentaires. Je vous propose de voir donc aujourd’hui ensemble quelles sont les 5 choses à apprendre à votre poulain ou votre jeune cheval avant de l’emmener au débourrage.

Principe n°1 : Venir de lui-même au pré

poulain curieux dans son pré
La curiosité du poulain est une aubaine pour le cavalier

Ça paraît la base, pourtant, je suis sûr que comme moi, vous avez déjà eu à monter des chevaux irrattrapables au pré. Et quelle galère de devoir commencer sa séance en étant obligé de courir après son cheval pour lui passer le licol. Le poulain est en général très curieux. Et si vous passez du temps avec lui, dans son pré, à l’observer, je parie qu’il viendra très facilement à vous. Avant donc songer de le travailler ou à lui passer le licol, il est important de commencer à construire de la relation avec lui. Si vous allez très régulièrement dans son pré et que vous le laissez venir à vous de lui-même, vous allez tisser du lien. Installer des moments de grattouille et de découverte mutuelle qui vous seront les bases de votre relation future.

Principe N°2 : Vous respecter en main

Là encore, je vous pose la question : Avez-vous déjà monté des chevaux qui vous tractaient et vous poussaient pour sortir du pré ? Ou qui vous arrachaient les doigts au moindre brin d’herbe ? Marcher en main est quelque chose qui s’apprend jeune. Le poulain doit être capable de marcher à côté de vous, à votre épaule, sans vous bousculer.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  A l'eau, c'est Quantuveu !
cavalière qui fait marcher son cheval en main
Avant le débourrage, apprendre à son cheval à marcher en main …et en profiter pour lui faire découvrir l’environnement extérieur

Profitez-en pour lui apprendre les codes à la voix : arrêt, au pas, au trot, reculer … Ça sera un grand pas de fait pour le débourrage. Lorsque votre cheval sera longé, il connaîtra déjà les codes d’allures à la voix. Et faites-lui découvrir un maximum de choses en main : Partez en promenade dans les bois, traversez des villages, faites lui découvrir les voitures, les tracteurs, les vaches, les passages de pont, marcher dans l’eau…. Votre poulain va se désensibiliser aux éléments alentour tout en créant une relation de confiance solide avec vous.

Principe n°3 : Rester calme à l’attache

Inutile de vous rappeler la fois où votre cheval de club vous a écrabouillé contre le mur ou la fois où il a tiré au renard et a tout cassé ! Rester calme à l’attache fait partie des principes que le poulain doit apprendre jeune. Pour cette étape, il va falloir y aller par petites doses. Parce que clairement, pour un poulain, rester à l’attache, c’est chiant ! A vous donc de rendre ce moment agréable, en ne l’emmenant au point d’attache que par petites séquences. N’attendez pas qu’il s’énerve et se transforme en lion ! Petit à petit, grâce à vos grattouilles par exemple, vous pourrez allonger le temps à l’attache.

aire de pansage cheval à l'attache
Le point d’attache

Si votre poulain a tendance à tirer au renard, n’allez pas le blesser. Au départ, faites simplement un tour mort avec votre longe autour de l’anneau. Vous ne l’attacherez vraiment avec un nœud que lorsque vous serez sûr qu’il ne va pas se blesser.

Principe n°4 : Etre touché partout

Le jeune cheval a des endroits qu’il n’aime pas trop que l’on touche. Typiquement, nous avons la tête, les membres, le passage de sangle, le poitrail. Petit à petit, il va falloir habituer votre poulain a être touché partout, ce qui va grandement facilité la période de débourrage ! Une fois que votre cheval accepte votre toucher, vous allez pouvoir commencer à le brosser. Et petite astuce, utilisez une étrille massante et vous allez voir que votre petit Dadou va craquer !

Principe n°5 : Donner les 4 pieds

Alors non, ce n’est ni au maréchal-ferrant, ni au cavalier qui débourre votre cheval de lui apprendre à donner les pieds. Là encore, c’est une capacité que votre poulain doit acquérir jeune. C’est donc à vous de lui apprendre ! Mais avant de vous lancer, mieux vaut connaître les règles de sécurité pour prendre les pieds sereinement. Je vous conseille donc de visionner la vidéo ci-dessous: “éduquer son cheval à donner les sabots” pour apprendre à bien vous positionner.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Equitation : 7 conseils pour booster votre progression !

En conclusion …que du bénéf !

Je vous assure que si vous prenez le temps d’apprendre tout ceci à votre poulain, ce n’est que du bénéf !

Déjà c’est un bénéfice pour le poulain car il va passer du temps avec vous, apprendre à vous connaître, à communiquer avec vous … Et ça apprendre, les poulains, ils adorent ça !

C’est également un grand bénéfice pour vous. Car vous avez mis en place dès le début des bases solides de confiance et de respect avec votre cheval. Il sera facile dans tous les soins au quotidien. Et chaque fois que vous l’emmènerez découvrir de nouvelles choses, il vous suivra. Car depuis tout petit, il aura confiance en vous !

Enfin, c’est un grand bénéfice pour le professionnel qui va débourrer votre cheval. Il aura du temps pour vraiment lui apprendre les aides montés et il avancera beaucoup plus vite dans le travail et en toute sérénité !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •