Hey, salut les cavaliers ! Avez-vous toujours rêvé de monter à cru … aussi bien que Yakari sur son petit tonnerre ? Est-ce que ça vous dirais de laisser votre matériel dans la sellerie et de vous lancer ?

TRANSCRIPTION TEXTE DE LA VIDÉO

Mon expérience de monte à cru

Alors je me demandais : est ce que vous avez rêvé de savoir faire ça ? Ou encoure ça ? Et bien alors, lancez-vous !!

Pourquoi je montais souvent à cru ?

Quand j’étais petite, j’avais la chance d’avoir ma ponette à la maison. Elle s’appelais Betty. Du coup, comme je préparais ma ponette directement dans son pré, c’était compliqué pour moi de porter la selle, le filet, le tapis, les brosses. Avec mes petits bras de petit fille de huit c’était vraiment compliqué. Et du coup, la solution que j’avais trouvé c’est de monter énormément à cru.

A cru, on peut tout faire !

Et donc je faisais des trucs supers : j’allais galoper sur la plage, je me baignais avec ma ponette. A l’époque on avait des dunes de sable le long de la plage, on appelait ça les montagnes russes et avec des copines ont prenait tous les poneys à cru et on descendais ça à fond au galop !

Une bonne mise en selle

Tout ça pour vous dire que de monter à cru ça m’a forgé une vraie expérience en terme de mise en selle, de fonctionnement du bassin et de liant.

Je voudrais partager aujourd’hui avec vous mes astuces pour tenir sur votre cheval sans la selle.

Prenez votre arc et vos plumes, on file chez Yakari !

Les avantages de la monte à cru

Il y a un gros avantage à monter à cru, au-delà du fait que vous n’avez pas à porter votre selle, c’est que si vous n’avez pas une bonne position vous êtes par terre. “Ah ben non alors !”

Quels sont les principes de base de la monte à cru ?

Laisser tomber les jambes

Alors la première des choses à la quelle il faut penser quand vous êtes à cru, c’est de vous asseoir profondément et de laisser vos jambes tomber librement. Vos jambes doivent être toutes molles, vous les laissez complètement tomber. Vous ne vous en occupez pas. Vous n’avez pas du tout besoin de serrer les jambes pour tenir à cru.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 livres indispensables dans votre biblothèque : 1/ cheval qui es-tu ?

On fait souvent le contraire parce qu’on a tous l’impression, qu’en serrant les jambes ça va nous tenir sur notre cheval. Eh bien c’est là qu’on tombe !

Parce que si vous serrez les jambes, vous remontez les genoux. Du coup votre bassin se bloque, vous n’avez plus liant. Vous ne faites plus corps avec votre cheval et vous vous retrouverez à nouveau par terre. Encore !

S’asseoir bien dans l’axe

Donc vous allez vous asseoir bien dans l’axe du cheval, profondément , confortablement et vraiment suivre avec votre bassin les mouvements du dos de votre cheval. En fait, pour monter à cru, tout se fait vraiment dans la décontraction.

Généralement le problème qui nous arrive tous, c’est qu’on est bien. On est bien dans l’axe et bien avec notre cheval. Et puis on a, je ne sais pas, une petite montée, une petite descente ou un tournant qui tourne un peu court, et tac, on se désaxe de notre cheval.

Si ça vous arrive que vous vous désaxez, rappelez vous bien : je mets mes épaules en arrière et je relâche mes jambes.

Laissez votre bassin suivre le mouvement du cheval

Et donc pour que votre bassin puisse bien suivre ce mouvement avec le cheval, il va être important de bien vous asseoir droit et de bien mettre vos épaules vers l’arrière. Cela pour permettre à votre bassin de suivre le mouvement du cheval. Parce qu’on le voit bien à cheval, dès qu’on se penche en avant, notre bassin ne peut plus suivre le mouvement du cheval. Donc vraiment, je me tiens bien droit avec un axe  : épaules-fesses-talons et je laisse mon bassin suivre le mouvement du dos du cheval.

A partager

Si cette vidéo vous a plu je vous invite à mettre un petit pouce bleu. Et à vous abonner à cette chaîne You tube. Et d’aller faire un petit tour sur le blog A dada mon dadou où vous retrouverez des articles et des conseils pour progresser à cheval et bien soigner votre Dadou.

Vous pouvez aussi télécharger mon livre “travail à pied 10 exercices pour devenir complices” gratuitement en cliquant sur le lien juste en dessous de cette vidéo.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Maréchalerie: évaluer l'usure d'une ferrure

Continuez à faire partie des cavaliers qui se bougent et moi je vous dis à bientôt, allez A dada mon dadou !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •