Bonjour à tous, 

J’ai réussi à filmer la naissance d’un poulain !

Dans cette catégorie ” mes dadous et moi”, je pensais commencer par vous parler de mes chevaux, ceux que je soigne et je travaille tous les jours… Mais samedi, j’ai assisté à un intense moment de vie et je voulais le partager avec vous.

Un moment de vie extraordinaire, une naissance en direct.

Une de mes juments, Valou, une connemara, qui a été sailli malencontreusement suite à une escapade d’Empereur du Hamel, un de jeune poney a pouliné ce samedi. (le papa fera l’objet d’un article prochainement car il a plus d’un tour dans son sac !)

Je savais que la naissance était imminente car elle avait les mamelles gonflées et du lait bien blanc. J’ai donc dormi à l’écurie la nuit du vendredi au samedi pour l’aider en cas de souci….elle était très agitée mais pas de petit poulain. Le lendemain, comme il faisait beau nous l’avons sorti au paddock et en pleine après-midi (14h30 précisément), elle a mis bas, toute seule à l’ombre d’un arbre !

Comme nous sommes assez complices Valou et moi, elle m’a laissé approcher et j’ai pu filmer l’arrivée du petit bout de chou. Tout s’est très bien passé, à part la première tétée car même si elle l’incitait à aller à la mamelle, dès qu’il essayait (maladroitement il est vrai !) elle se tournait. Je les ai donc laissé tranquilles une demi-heure pour qu’ils fassent connaissance mais comme il ne tétait toujours pas, j’ai décidé de leur donner un petit coup de pouce. Valou m’a laissé prélever du lait sans problème et sentant le lait, le poulain s’est mis à téter mes doigts et petit à petit je l’ai guidé à la mamelle. Ensuite pour les autres tétées, ils se sont débrouillés comme des chefs ! C’est donc un p’tit mâle qui est né, nous l’avons nommé Houston du Gué !

L’instinct maternel ?

C’était la première que fois que j’avais la chance d’assister à un poulinage. Et quelque chose m’a vraiment marqué dans le comportement de la jument. C’était son premier poulain et juste après la mise bas, j’ai senti que la jument était perdue, un peu dans l’expectative, comme si elle ne comprenait pas ce qui se passait. Et tout à coup, elle a regardé son poulain, et comme si quelque chose s’était déclenché en elle, elle s’est levé et l’a léché consciencieusement. Et ensuite, nouveau moment d’hésitation, la jument (que je connais très bien) m’a de nouveau semblé perdue. C’est alors que le poulain a commencé à se lever. Et tac, à nouveau quelque chose s’est débloqué en elle et avec son museau elle l’a insisté à se lever.

Une fois debout, elle a passé beaucoup de temps à le sentir et l’a ensuite guidé jusqu’à ces mamelles.

En fait j’ai eu l’impression que la jument oscillait entre des moments où elle était perdue devant la nouveauté, et des moments où elle savait exactement ce qu’elle avait faire. Comme si tout était inscrit en elle et que petit à petit des portes se débloquaient. L’instinct arrivait à petit pas …

Si vous avez déjà assisté à des poulinages, j’aimerai bien savoir si vous avez déjà eu  cette sensation que tout était inscrit dans les gênes mais qu’à la fois ce savoir arrivait étape par étape. Ça m’a vraiment impressionné !

Je vous laisse maintenant profiter de ce moment magique en vidéo et n’hésitez pas à partager autour de vous cet instant de bonheur !

La semaine prochaine je vous parlerai de l’incroyable histoire d’Hermès Leetchi du Gué, le demi-frère de Houston !

A bientôt

Aurélie

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •