Bonjour à tous. Vous souhaitez travailler votre Dadou à la longe. Vous êtes un peu perdu(e) sur le matériel nécessaire ? Alors suivez le guide et voyons les indispensables !

1/ L’ESPACE DE TRAVAIL :

Pour longer votre cheval dans les meilleurs conditions, il est nécessaire d’avoir un espace clos et une surface plane et souple. Si vous êtes débutants à la longe ou si vous travaillez un jeune cheval, je vous conseille d’utiliser un espace restreint, type rond de longe (15m de diamètre) ou d’utiliser le pare-botte du manège pour canaliser votre cheval. Par la suite, avec l’expérience, vous pourrez longer dans des endroits plus grands ou plus ouverts.

2/ LES PROTECTIONS :

Quand vous longez, il est nécessaire de protéger les membres et les tendons de votre cheval. Vous pouvez utiliser des guêtres et des protège-boulets, néanmoins je vous conseille d’utiliser des bandes. Elles ont l’avantage de maintenir les tendons et surtout vous ne risquez pas d’avoir la mèche de votre chambrière qui se coince dans les scratchs des guêtres.

3/ LA LONGE :

La longe mesure entre 7 et 10 m. Choisissez là épaisse pour éviter les nœuds indésirables et préférez là en coton, les longes en synthétiques brûlent les mains si le cheval se met à tirer.

4/ LA CHAMBRIERE :

Vous devez utiliser la chambrière comme le prolongement de votre main, pour agir vers le cheval. Vous pouvez dans un premier temps vous contenter d’une petite chambrière que l’on trouve dans tous les commerces. En voltige, j’ai besoin d’avoir un cheval sur le plus grand cercle possible tout en agissant avec ma chambrière au plus près de son épaule. J’utilise donc une grande chambrière (3 m de long) à laquelle je rajoute une mèche de 4 mètres de long. Préférez une mèche en silicone si vous longez en carrière car les mèches en cuir ont tendance à boire l’eau et ensuite à se casser.

5/ FILET OU CAVECON :

Là comme souvent en équitation, vous avez 2 écoles. Certains vous diront qu’il ne faut JAMAIS longer sur le filet. En compétition de voltige, nous avons le choix entre filet et caveçon. Pour ma part, j’utilise les 2, en fonction du travail demandé et de l’âge de mon cheval.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Travail à la longe : comment mettre son cheval sur le cercle ?

Le caveçon. C’est une sorte de licol avec un renforcement sur le dessus de nez et des anneaux pour attacher la longe. L’avantage est de préserver la bouche de votre cheval et d’exercer une action le nez, ce qui permet de bien contrôler votre cheval. L’inconvénient, c’est qu’il faut investir dans un bon caveçon en cuir, les caveçons en nylon bon marché ont souvent tendance à tourner.

Le filet. Vous pouvez utiliser votre filet habituel pour longer, vous devez simplement enlever les rênes. Nous verrons dans un prochain article comment fixer votre longe (direct, Colbert …). L’avantage est de ne pas avoir à acheter un nouvel équipement. Par contre, il faut être attentif à ne pas avoir une action forte sur le mors pour protéger la bouche.

Petite astuce : quand je longe un cheval au débourrage, je commence à longer directement sur le licol. Les puristes sauteront au plafond, mais bon depuis 15 ans que je travaille comme ça, je n’ai jamais eu de problèmes, étant donné que je travaille dans un endroit clos et restreint au début.

Si vous débutez ou que vous souhaitez que le travail à la longe reste basic ou ne serve que pour détendre votre cheval, vous avez tout ce qu’il vous faut avec ces 5 éléments. Si vous souhaitez approfondir le travail de la longe pour muscler et assouplir votre cheval, il vous faut ajouter ces quelques éléments à votre liste de course.

5/ LE SURFAIX :

Le surfaix de travail est pourvu d’anneaux sur les côtés, à différentes hauteurs. Il va vous permettre de fixer les enrênements de votre cheval.

6/ LES ENRENEMENTS :

Les enrênements sont multiples. Il va falloir déterminer en fonction de la morphologie de votre cheval et de sa locomotion ce qui convient de lui mettre. Dans un premier temps, je vous conseille d’utiliser des rênes fixes comportant des élastiques pour avoir un contact plus doux. Ensuite, vous avez du choix, gogue, rênes allemandes, rênes viennoises, pessoa … je vous présenterai dans une prochaine vidéo les enrênements que j’utilise pour mes chevaux de voltige. En attendant gardez à l’esprit qu’un enrênement ne remplacera jamais une qualité et une régularité de travail.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  10 erreurs courantes à la longe

 

Bonne expérimentation à tous !

Pour aller plus loin, je vous conseille ce livre :

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •