(Vidéo 2 )  Lire son cheval et comprendre ses réactions

Dans cette vidéo, vous découvrirez :

  • Comment votre cheval communique avec vous ?
  • Comment comprendre et anticiper ses réactions ?
  • Qu'est-ce que votre corps dit de vous ?
S'inscrire à la webconférence

Voici ce qu'il faut faire après avoir vu la vidéo :

1. IMPORTANT : Vous venez de recevoir le lien par email. Vérifiez votre boîte email.

Si vous n'avez pas reçu l'email d'ici quelques minutes, pensez à vérifier votre dossier "spam" ou "courrier indésirable", les filtres antispam sont parfois un peu trop sensibles. (Utilisateurs de Gmail, pensez à vérifier votre dossier "promos" pour les mêmes raisons.)

2. Cliquez sur le bouton rouge Youtube juste en dessous (ou ici si le bouton n'apparaît pas) pour vous abonner à la chaîne Youtube et être prévenu quand les prochaines vidéos seront publiées.

3. Cliquez sur le bouton "J'aime" juste en dessous pour rejoindre la communauté des cavaliers motivés sur Facebook (ou cliquez ici si le bouton n'apparaît pas)

4. Puis laisser un commentaire ci-dessous pour nous partager la situation qui vous pose le plus de problèmes, où vous vous sentez le plus en insécurité.

Dans quelle situation avez-vous l'impression de vous faire dépasser par votre cheval ? Vous sentez-vous en insécurité ?

9 réponses à “Vidéo 2 : Lire son cheval et comprendre ses réactions”

  1. Laura dit :

    Je me retrouve régulièrement dépassé lorsque je la marche en longe malgré le travail effectué à pied en carrière où elle exécute tous parfaitement, elle est reste très irrespectueuse au quotidien si elle a peur elle fuie sans pouvoir rien y faire, si elle a décidé qu’elle préférais brouter que de rentrer elle y retourne,… j’en arrive à devoir la sortir du pré en filet à certaines périodes…

    • laurence dalbergue dit :

      lorsque mon cheval arrache les rennes et refuse de tourner d’un coté ou de l’autre, en travail monté, ceci malgré le travail au sol flexion d’encolure, deplacement des hanche etc le plus difficile pour moi rest quand meme le pointage même s’il ne le fais plus depuis quelque temps

    • Milene dit :

      Suis un peu dans le même cas… là où je me retrouve le plus dépassée c’est lorsque je le ramène au pré et qu’il décide qu’il a envie de brouter ou aller voir un copain… Tout ce qui a été mis en place et le respect qu’il peut avoir lorsqu’il travaille à pied dans le manège est oublié…

  2. Chantal dit :

    Quand nous sommes au galop et que je lui demande l’arrêt, il s’appuie sur son mors et c’est lui qui décide où et quand il s’arrêtera ; en général à côté de ses congénères.
    Ensuite quand nous sommes en concours dans une carrière ouverte et que nous prenons le galop en passant devant ou pas loin de la sortie, il accélère et se dirige vers la sortie malgré mes actions contraires.

    • Bonjour Chantal et merci de votre commentaire. Effectivement, c’est très insécurisant de se retrouver “passager clandestin” d’un cheval qui décide où et quand il s’arrêtera. Pour moi, il y a deux problèmes dans votre description : la première est qu’il a du mal à travailler sereinement loin de ses congénères et à se focaliser sur vos actions. La deuxième est qu’il embarque en appuyant sur le mors. Ce sont à mon avis deux choses à travailler séparément.

  3. valérie dit :

    Quand je suis stressée ou que j’ai peur, elle m’embarque. Elle ressent ma peur surtout sur la route quand les véhicules passent suite à de mauvaises expériences (demi tour pleine balle sur la route). Je suis toujours arrivée à l’arrêter; elle m’écoute quand même mais la peur me paralyse depuis quelques mois.

    • Bonjour Valérie ! Votre jument à l’air d’être très réceptive à votre état intérieur, ce qui ne doit pas être facile à gérer au quotidien. Dans la webconférence, j’ai prévu une série de photos pour mettre en lumière les messages que nous pouvons envoyer à notre cheval à notre insu. J’espère que cela pourra vous aider. Je comprends complètement que la peur puisse pour vous paralyser, bon courage, nous sommes nombreux à être passés par là.

  4. Francoise dit :

    Sortir en mains, avec le travail effectué à pied cela c’est amélioré mais c’est toujours problématique. Hypernerveuse dès qu’elle s’éloigne un peu, sursaute constamment, je sens qu’elle pourrait me bousculer facilement car elle est toujours aux aguets.

  5. Manon Haut dit :

    Pour ma part, c’est surtout l’espace personnel qui pose problème. Mon cheval étant en gauche extraverti pour lui c’est très dur de se détacher de moi et de ne pas me marcher dessus, fouiller dans les poches (même si ça ça va un petit peu mieux maintenant),… et dès que je mets un petit peu d’énergie pour partir au trot en stick too me ou autre il a tendance à très très vite monter en pression et à faire un geste comme pour mordre ( même si il ne mort pas vraiment, il “lance” sa tête vers moi) et j’avoue ne pas trop savoir comment réagir quand il fait ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.